Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie de la cathédrale de Nantes : des détecteurs incendie et de fumée dans toutes les cathédrales

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Trois jours après l'incendie de la cathédrale de Nantes, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a promis, ce mardi après-midi, de "faire en sorte que toutes les installations électriques soient vérifiées et que les cathédrales soient dotées de systèmes de détection d'incendie et de fumée".

Roselyne Bachelot, déjà présente l'année dernière
Roselyne Bachelot, déjà présente l'année dernière © Radio France - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Trois jours après l'incendie de la cathédrale de Nantes, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a été questionnée à deux reprises par des députées sur la sécurité dans les cathédrales, ce mardi après-midi à l'Assemblée nationale. Elle "est complexe" à assurer en raison de leurs dimensions et de leurs d'accès, estime celle qui est venue à Nantes, quelques heures seulement après l'incendie qui a ravagé le grand orgue du 17e siècle, un tableau d'Hippolyte Flandrin, une partie des stalles du chœur et les vitraux d'Anne De Bretagne. "Ce n'est pas seulement une question d'argent", a affirmé l'ancienne ministre de la Santé. 

Des nouvelles normes de sécurité dans les cathédrales

Questionnée sur la plan "sécurité cathédrales" mis en place à la suite de l'incendie de la cathédrale de Nantes et qui prévoyait 47 recommandations très précises sur le contrôle des installations électriques, l'installation d'alarmes incendies, la facilitation de l'accès des pompiers ou encore la mise en place d'un plan de sauvegarde des biens culturels, Roselyne Bachelot a dit vouloir le faire appliquer.  "L'urgence va être de faire en sorte que toutes les installations électriques soient vérifiées et que les cathédrales soient toutes dotées de systèmes de détection d'incendie et de détection de fumée, que les plans d'évacuation des œuvres soient mis en oeuvre et parfaitement cohérents", a-t-elle argumenté lors de la séance de questions au gouvernement.   

La locataire du Palais Royal ne se voile cependant pas la face. "_La mise en sécurité des cathédrales est quelque chose de complexe, parce que ce n'est pas un musée_, pas un château qu'on visite, détaille Roselyne Bachelot. Comment mettre en sécurité, avec des détecteurs de fumée, une nef qui fait 37,5 mètres de hauteur. C'est la responsabilité de tous et de toutes de garder la sécurité de nos cathédrales."

Au cours de sa deuxième intervention devant les députés, la nouvelle ministre de la Culture, interrogée sur le plan "sécurité cathédrales", a rappelé qu'il concernait 89 édifices culturels, dont l'État est propriétaire. Ce dispositif est doté de 2 millions d'euros en 2020, en sus des 40 à 45 millions d'euros affectés annuellement aux cathédrales. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess