Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : à Velles, des municipales pleines de surprises et un maire qui ne s'attendait pas à être élu maire !

-
Par , France Bleu Berry
Velles, France

Un dénouement inattendu après les élections municipales à Velles, commune de 980 habitants, près de Luant. Deux listes étaient dans la course... mais aucune des deux hommes en tête de liste n'ont été élus au conseil municipal !

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Lagain Aurelie

Personne n'aurait pu prévoir un tel dénouement, pas même les protagonistes de ces élections municipales ! À Velles, près de Luant, dans l'Indre, le scrutin a réservé son lot de surprises aux 980 habitants. Deux listes étaient dans la course à la mairie, mais aucun des deux hommes en tête de liste n'ont été élus au conseil municipal. 

En cause : des désaccords entre le maire sortant, Paul Foulatier, qui voulait repartir pour un quatrième mandat, et son ancien premier adjoint, Hervé Lebre, qui se présentait face à lui. "Je pense que les gens de la commune, les administrés n'aiment pas la discorde, la dispute, et je pense que c'est pour ça que certains se sont dit "puisque c'est comme ça, on ne votera ni pour l'un, ni pour l'autre"", estime Paul Foulatier, le maire sortant.

Une envie de changement

Il assure qu'il ne ressent aucune amertume à l'issue du scrutin. "J'ai des amis qui m'ont appelé en pensant que j'étais au troisième sous-sol, que je frisais la dépression. Qu'ils soient tous rassurés, je vais très bien ! Il n'y a aucun problème. Être élu ou pas élu, ça m'est complètement égal", relativise celui qui a dirigé la commune pendant 19 ans. L'ancien édile souligne aussi le contexte particulier de la crise du Covid dans lequel s'est tenu l'élection, et qui a entraîné un fort taux d'abstention (29,63 au premier tour, 36,33% d'abstention au second tour). 

Paul Foulatier, maire sortant de Velles, et son successeur Pascal Chambeau.
Paul Foulatier, maire sortant de Velles, et son successeur Pascal Chambeau. © Radio France - Emeline Ferry

Dans l'autre camp, on positive aussi et on prend du recul. "Les gens avaient envie de changement. C'est comme ça, ils ne veulent plus de nous ! Je respecte la démocratie, les électeurs. Et puis bon, il faut changer. Place aux jeunes ! ", réagit Hervé Lebre, ancien premier adjoint, lui aussi candidat malheureux à ces élections. 

Le nouveau maire pensait initialement être nommé adjoint

Après les deux tours assez inattendus, espacés de trois mois à cause de la crise sanitaire, le conseil municipal d'installation s'est donc tenu samedi 4 juillet. Pascal Chambeau, colistier de Paul Foulatier, a été élu maire de Velles. Un poste qu'il ne s'attendait pas à occuper. "Au démarrage, sur cette liste, j'avais prévu d'être adjoint. Et puis quand tout s'est bousculé, la place de maire s'est présentée, et en réunion, les personnes m'ont choisi", explique-t-il. 

J'ai toujours dit que je serais maire un jour, c'est arrivé un peu plus vite que je le pensais !

"Ça m'a surpris, ça a surpris mon entourage. Mais vous verrez, j'en suis capable et je suis entouré de personnes qui en sont capables aussi", rassure le nouvel élu à la mairie de Velles. "Il n'y a pas d'école de maire, je pense qu'on apprend beaucoup en pratiquant, comme beaucoup de métier. Je suis quelqu'un qui lit beaucoup, qui apprend vite. En peu de temps, je me suis déjà renseigné et j'ai déjà accumulé pas mal de choses. J'ai déjà bien travaillé en une semaine"

"J'ai toujours dit que je serais maire un jour, c'est arrivé un peu plus vite que je le pensais !", sourit ce plombier chauffagiste qui habite la commune depuis un an. "J'en suis fier, j'espère qu'à la fin de mon mandat, les gens seront fiers de ce que j'ai fait". 

Bien sûr, ça va être un peu dur au démarrage, car je ne connais pas grand-monde encore

Dans le village, peu d'habitants le connaissent pour l'instant. "Bien sûr, ça va être un peu dur au démarrage, car je ne connais pas grand-monde encore. Mais je suis une personne assez chaleureuse et les gens peuvent venir me voir, on discutera, on trouvera toujours des solutions à leurs problèmes", ajoute celui qui a récupéré les clés de la mairie. Il a désormais six ans pour faire ses preuves à la tête de Velles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess