Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : Chambourg-sur-Indre revote déjà pour les élections municipales

-
Par , France Bleu Touraine

Qui remportera la mairie de Chambourg-sur-Indre, dans le lochois? Deux listes d'affrontent ce dimanche lors du premier tour. Il y a deux mois, le tête de liste élu en mars dès le premier tour a démissionné sans explication, entraînant derrière lui onze démissions de conseillers.

Qui prendra la tête de la mairie de Chambourg-sur-Indre?
Qui prendra la tête de la mairie de Chambourg-sur-Indre? - @GoogleStreetView

Ce dimanche 12 juillet, les 1019 inscrits sur les listes électorales de Chambourg-sur-Indre, dans le lochois, sont appelés à voter à nouveau pour les élections municipales. Un scrutin que personne n'envisageait en mars lorsqu'au premier tour, la seule liste déposée en préfecture a été élue. Le problème, et il est de taille, c'est que le tête de liste a démissionné avant même d'avoir siégé. Dans la foulée, onze de ses colistiers ont démissionné aussi. Cette fois, deux listes vont s'affronter pour tenter d'apaiser cette petite commune jusque là sans histoire. Le premier tour de ce scrutin municipal à Chambourg-sur-Indre se déroule ce dimanche 12 juillet. Si moins d'un quart des inscrits sur la liste électorale de la commune votent ce dimanche, il faudra un deuxième tour le 19 juillet.

Le tête de liste élu en mars a démissionné sans donner d'explication 

La démission du tête de liste à l'époque a été présentée par une simple lettre adressée à son équipe, reçue le jour où il devait être élu officiellement 23 mai en conseil municipal. Les rumeurs vont bon train pour justifier sa démission, mais aucune n'est confirmée, d'autant que l'homme refuse de s'exprimer. Un scénario digne d'un soap opéra qui fait aujourd'hui de Chambourg-sur-Indre un cas à part, exceptionnel. Certes, depuis le 23 mai, quatre membres de l'équipe élue ont maintenu la mairie à flot ces dernières semaines avec un conseil intérimaire, mais la préfecture d'Indre-et-Loire a ordonné de nouvelles élections. Preuve du malaise ambiant à Chambourg-sur-Indre, il n'y avait qu'une liste en course en mars. Cette fois, deux listes vont se disputer la mairie, une première conduite par Sébastien Ertel, un membre de l'équipe élue en mars, une autre par Frédéric Vaillant un ancien adjoint au maire entre 1995 et 2000 soutenue par l'ancien maire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess