Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Indre-et-Loire : Gérald Darmanin venu rassurer les agents du centre des impôts d'Amboise

lundi 10 septembre 2018 à 17:26 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine

Le ministre de l'Action et des Comptes publics était à Amboise ce lundi matin. Dans le cadre de la future mise en place du prélèvement à la source, il est venu à la rencontre des personnels du centre des impôts. Mais pas des contribuables tourangeaux.

Gérald Darmanin a fait le déplacement ce lundi matin auprès des personnels du centre des impôts d'Amboise
Gérald Darmanin a fait le déplacement ce lundi matin auprès des personnels du centre des impôts d'Amboise © Radio France - Annabelle Wanecque

Amboise, France

Depuis ce lundi, et jusqu'à ce mardi, le Vinci à Tours voit passer beaucoup de députés LREM pour les Journées parlementaires du parti. Ce n'est pas un hasard, le département, de son côté, voit passer beaucoup de ministres pendant ce temps là ! Premier d'entre eux, Gérald Darmanin. Le ministre de l'Action et des Comptes publics était ce lundi matin en visite au centre des impôts d'Amboise. 

L'occasion de rassurer les personnels, après les hésitations d'Emmanuel Macron sur le prélèvement à la source, mesure qui s'appliquera bien finalement à partir du 1er janvier prochain. Car en ce moment, les contribuables posent beaucoup de questions aux agents des impôts, comme Muriel. "Ils ont peur du taux ! Ils ont peur de subir une diminution de salaire. Et les retraités encore plus. Eux ont déjà vu baisser leur pension avec le relèvement des prélèvements sociaux. Ils ont peur qu'on leur en prenne encore". 

Beaucoup d'interrogations sur le taux de prélèvement 

Muriel détaille le genre de questions qu'on a pu lui poser. "Si on me met un taux à 10%, j'ai pas envie de payer 10% tout de suite, moi j'aimerais bien payer que 5 et être régularisé au mois de septembre. On explique que ce n'est pas possible. Je pense que c'est surtout le fait d'être prélevé sur sa fiche de paye. Les Français n'aiment pas qu'on touche à leur patrimoine, et le patrimoine, c'est la fiche de paye, c'est le salaire". 

Face aux agents, le discours du ministre est bien rodé. "Pendant un an ou deux, on va avoir un moment de travail, de discussion. Après, on sera sur un rythme de croisière. Ce sera comme le téléphone portable, on se demandera comment on faisait avant" répète Gérald Darmanin. Un discours déjà entendu, répété à l'envi aux agents tourangeaux. Mais pas aux principaux concernés. A aucun moment de sa visite, Gérald Darmanin n'aura été en contact avec les rares contribuables présents au centre des impôts d'Amboise.