Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Indre-et-Loire : la députée Sabine Thillaye exclue du groupe LREM à l'Assemblée

-
Par , France Bleu Touraine

Sabine Thillaye est exclue du groupe La République en Marche à l'Assemblée Nationale. La députée tourangelle paie son refus de lâcher son fauteuil de présidente de la commission des Affaires européennes. Elle reste présidente de la commission et reçoit le soutien du référent départemental LREM.

Sabine Thillaye devant l'hémicycle
Sabine Thillaye devant l'hémicycle © Radio France

Après un bras de fer de plusieurs mois, le groupe parlementaire de la République en Marche a fini par exclure mercredi 29 janvier la députée Sabine Thillaye. La députée de la 5ème circonscription d'Indre-et-Loire a refusé de céder sa place de présidente de la commission des Affaires européennes à l'Assemblée Nationale. "Sabine Thillaye refuse l'organisation d'une nouvelle élection, rompant l'engagement qu'elle avait pris devant le bureau du groupe la semaine dernière", explique le groupe majoritaire. Elle "s'affranchit des règles collectives", poursuit le bureau LREM. C'est la troisième exclusion prononcée par le groupe des députés "marcheurs" depuis leur rentrée à l'Assemblée en 2017. Après cette exclusion, Sabine Thillaye conserve sa présidence, mais perd l'étiquette LREM, devenant non-inscrite. Pieyre-Alexandre Anglade "regrette de ne pouvoir accéder aux fonctions auxquelles il a été élu" par son groupe, mais salue une exclusion qui "consacre la supériorité des valeurs de notre groupe vis-à-vis des individualités qui le composent", selon une déclaration transmise à la presse.

Sabine Thillaye prend acte de son exclusion

Dans un communiqué, Sabine Thillaye réagit à cette exclusion. Elle "prend acte de son exclusion du groupe LREM à l’Assemblée nationale et déclare que cela n’aura pas d’incidence sur son travail à la tête de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale, conformément au mandat qu’elle a reçu en début de législature des députés membres de cette commission. Elle réaffirme sa volonté de continuer à travailler à la mise en œuvre de la politique portée par le Président de la République Emmanuel Macron"

"Elle ne s'accroche pas à son poste. Elle fait son travail, et elle le fait bien". Le référent départemental d'En Marche en Indre-et-Loire

Interrogé par France Bleu Touraine, le référent départemental de La République En Marche apporte un soutien très franc à la députée : Philippe Péruchon dit accueillir la décision du groupe parlementaire avec une certaine tristesse : "Cette décision, je la comprends sans la comprendre. C'est vrai que depuis des mois, il y a un sujet, mais que la présidence de la commission européenne, de mon point de vue et du point de vue de Sabine Thillaye, n'est pas une commission comme les autres. On ne peut pas imaginer que pendant deux ans et demi, elle ait réussi à tisser des liens et que du jour au lendemain on veuille tout changer. Le fait qu'elle reste présidente sur la durée intégrale du mandat me parait un gage de stabilité. C'est quelqu'un qui a à coeur de défendre les institutions européennes, l'Europe, elle s'est investie sans compter dans son travail de la commission, c'est quelqu'un qui a l'ADN En Marche chevillé au corps, et pour moi, cette exclusion ne change rien aux relations que nous avons".

Avec AFP

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu