Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Indre-et-Loire : la préfecture minimise les bugs et couacs pour des milliers d'électeurs tourangeaux

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Dimanche 26 mai, voter n'a pas été un long fleuve tranquille pour les 426.000 électeurs d'Indre-et-Loire inscrits sur les listes électorale pour ces européennes. 15.000 électeurs sur 79.0000 inscrits n'ont jamais reçu leur carte d'électeur à Tours et des dizaines d'autres personnes ont été radiées !

photo illustration
photo illustration © Maxppp - ©Francis Campagnoni

Indre-et-Loire, France

Ce dimanche 26 mai, il a fallu beaucoup de persévérance et de volonté à de nombreuses électeurs d'Indre-et-Loire pour exercer leur droit de voter. 15.000 électeurs sur 79.0000 inscrits n'ont jamais reçu leurs cartes d'électeurs à Tours et des dizaines d'autres personnes ont découvert qu'elles avaient été radiées en se rendant dans leur bureau de vote.

Tout d'abord, concernant les 15.000 cartes d'électeurs retournées à l'expéditeur par la Poste, c'est en fait un problème de codes postaux. L'INSEE a géré plusieurs fichiers dans un répertoire électoral unique (REU), mais a attribué des codes postaux erronés que le tri postal du courrier n'a donc pas reconnus. Mais pour autant, ces personnes, même sans carte d'électeur, ont pu aller voter avec leur pièce d'identité, à condition de se souvenir de l'adresse de leur bureau de vote habituel. 

La préfecture confirme que, finalement, 13.344 cartes ne sont pas arrivées à leurs destinataires et que seules 2.850 sont parvenues à destination.

Second point : les radiations et les recours au tribunal d'instance. Entre trente et quarante personnes - celles qui n'ont pas rebroussé chemin -  ont dû avoir recours à un juge du Tribunal d'Instance pour retrouver leur droit de vote. 

En arrivant dans le bureau de vote, ces électeurs se sont aperçus qu'ils avaient été radiés. Ils se sont donc déplacés au tribunal à Tours, ont attendu parfois des heures pour enfin pouvoir ou non voter (si leur bureau était déjà fermé). 

"Des dizaines de personnes se sont succédé au tribunal d'instance de Tours aujourd'hui : elles avaient été radiées à tort des listes électorales. La plupart du temps, les juges ont statué en faveur des plaignants, mais après des heures d'attente... Pour ma part, j'ai découvert à 11h50 ma radiation au bureau de vote. Le temps de monter le dossier, de me rendre sur place (j'habite à plusieurs dizaines de km de Tours) et de revenir à mon bureau de vote, il était fermé !!!" explique Jean, un électeur tourangeau. 

"Manque d'anticipation" répond la préfecture d'Indre-et-Loire. Sous-entendu : ces électeurs auraient dû vérifier avant dimanche qu'ils étaient bien inscrits ! 

Toujours selon la préfecture, les représentants des différentes listes auditionnés dimanche matin par les services de l'État n'ont pas fait remonter de telles difficultés !

Choix de la station

France Bleu