Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Indre-et-Loire : Rigny-Ussé ne veut plus fusionner avec cinq autres communes

jeudi 10 mai 2018 à 15:38 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La commune de Rigny-Ussé a décidé de se retirer dans le projet de fusion de six communes situées le long de la Loire dans l'ouest tourangeau. A Lignières-de-Touraine, ce dossier a provoqué la démission d'une partie du conseil municipal tandis que La Chapelle-aux-Naux s'interroge.

Rigny-Ussé a décidé de se retirer du projet de fusion à 6 communes
Rigny-Ussé a décidé de se retirer du projet de fusion à 6 communes © Radio France - Jean Lebret

Indre-et-Loire, France

Depuis un an et demi, un projet de fusion de six communes est à l'étude dans le secteur de Langeais et d'Azay-le-Rideau, le long de la Loire, sur 24 km. La date prévue pour la fusion est souhaitée pour le 1er Janvier 2019. C'est le projet le plus important en Indre-et-Loire en terme de regroupement : il concerne les villages de Vallères, la Chapelle-aux-Naux, Lignières-de-Touraine, Bréhémont, Rivarennes et Rigny-Ussé. A terme, cette nouvelle commune devait compter un peu plus de 5.200 habitants. Mais, la commune de Rigny-Ussé a décidé de se retirer du projet, une décision prise à la suite d'un vote en conseil municipal extraordinaire le 27 avril dernier.

Le projet pourrait aller au bout même à six, cinq ou quatre communes

Les autres conseils municipaux devaient eux aussi se prononcer à cette même date du 27 avril, sauf qu'à Lignières-de-Touraine, une partie du conseil municipal a démissionné en raison justement de divergences sur ce futur mariage. Le maire y est favorable mais certains conseillers y sont opposés et la majorité a volé en éclat. Les autres communes impliquées dans cette fusion ont donc décidé d'attendre le résultat de la nouvelle élection à Lignières, scrutin qui aura lieu les 3 et 10 juin prochain. En attendant à Bréhémont, Rivarennes, Vallères, on milite toujours pour se regrouper à six, cinq ou même quatre communes. Car outre Rigny-Ussé, dans la petite commune de la Chapelle-aux-Naux on est de plus en plus réticent et on redoute de se faire "manger".