Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

INFO FRANCE BLEU | Présidentielle : des électeurs radiés à Strasbourg pourront tout de même voter au second tour

vendredi 5 mai 2017 à 18:26 Par Céline Rousseau et Olivia Cohen, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Radiés des listes électorales par la mairie, une cinquantaine de Strasbourgeois ont obtenu gain de cause devant le tribunal d'instance. Ils pourront voter au second tour de la présidentielle ce dimanche, grâce au travail acharné de deux avocats qui ont plaidé la négligence de la part de la mairie.

Une cinquantaine de Strasbourgeois radiés des listes par la mairie ont obtenu gain de cause devant le tribunal d'instance.
Une cinquantaine de Strasbourgeois radiés des listes par la mairie ont obtenu gain de cause devant le tribunal d'instance. © Maxppp -

Strasbourg, France

Les 2.000 électeurs strasbourgeois radiés des listes lors du premier tour pourront voter ce dimanche, à condition de faire une demande de réinscription en mairie et au tribunal d'instance. La mairie de Strasbourg annonce ce samedi midi l'ouverture exceptionnelle de son service élections au centre administratif place de l'Etoile (ce samedi jusqu'à 16h30 et dimanche de 8h à 20h). "Les personnes pourront y obtenir les pièces permettant de compléter leur dossier auprès du Tribunal d'instance", indique l'Eurométropole dans un communiqué.

"Les personnes qui le souhaiteraient doivent ainsi se munir d 'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile de moins de trois mois à leur nom. Ils devront ensuite se rendre au tribunal d'instance qui seul peut décider, in fine, de leur réintégration sur les listes, afin de pouvoir voter ce dimanche."

Il y a 15 jours, lors du premier tout, ils avaient appris la nouvelle devant les urnes : radiés des listes électorales par la mairie, une cinquantaine de Strasbourgeois ont déjà obtenu gain de cause devant le tribunal d'instance ce vendredi. Ils pourront voter au second tour de la présidentielle ce dimanche, grâce au travail acharné de deux avocats au barreau de Strasbourg, Me Sandra Isly, elle-même radiée, et Me François Stehly, qui ont plaidé la négligence de la part de la mairie. 15.000 personnes étaient concernées, dont 2.000 qui n'avaient pas signalé leur changement d'adresse.

LIRE AUSSI : Présidentielle à Strasbourg : des électeurs apprennent au bureau de vote qu'ils sont radiés

Comment un tel revirement de situation est-il possible ? Au lendemain du premier tour, une partie des radiés décide de constituer un collectif, un collectif qui bénéficie de l'assistance des deux avocats. Ces derniers décident de se concentrer sur une cinquantaine de dossiers, ayant tous avec le même profil : des Strasbourgeois qui ont déménagé, mais sans quitter la ville.

La mairie aurait pu retrouver les adresses

LIRE AUSSI : Election présidentielle : les radiés de Strasbourg se battent pour voter au second tour

Les avocats s'appuient sur la circulaire du 25 juillet 2013 paragraphe 109 : avant de radier un électeur, les autorités compétentes doivent s'assurer par tous les moyens que la personne ne réside plus dans la commune. Or, la mairie aurait pu facilement se rendre compte que ces personnes étaient toujours là, si elle avait été fouiller dans les tiroirs de l'administration fiscale et des impôts locaux. Il y a donc bien eu négligence avérée de la part de la mairie.

Le paragraphe 109 de la circulaire du 25 juillet 2013 - Radio France
Le paragraphe 109 de la circulaire du 25 juillet 2013 © Radio France -

Si vous êtes concernés, n'hésitez pas à contacter les avocats via la page facebook "Les radiés de Strasbourg" ou à vous rendre à la mairie.