Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Ingrid Levavasseur : "Pas encore de liste pour les européennes, ni de programme mais je ne m'inquiète pas"

mardi 12 février 2019 à 8:58 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Malgré les défections de plusieurs membres de son équipe, l'Euroise reste déterminée à mener une liste aux élections européennes sous la bannière du RIC. Mais pour l'heure, la liste est incomplète et le programme inexistant.

"Je reçois une déferlante de haine depuis l'annonce de ma candidature", affirme Ingrid Levavasseur
"Je reçois une déferlante de haine depuis l'annonce de ma candidature", affirme Ingrid Levavasseur © Maxppp - Photo PQR

Rouen, France

L'Euroise Ingrid Levavasseur était l'invitée de France Bleu Normandie ce mardi matin. L'occasion de faire le point sur son projet d'être tête de liste aux élections européennes sous la bannière du RIC (Rassemblement d'Initiative Citoyenne), et ce alors que son directeur de campagne, son porte-parole ainsi que deux membres de la liste ont quitté le navire.

"Nous sommes toujours en train de nous organiser, nous lançons un appel aux candidatures, aux bonnes volontés sur notre plateforme internet. C'est vrai que notre liste n'est pas entièrement constituée mais c'est le cas aussi pour les autres partis traditionnels donc ça ne m'inquiète pas", explique à notre micro Ingrid Levavasseur.

Ecoutez l'interview d'Ingrid Levavasseur

Ces difficultés de départ, l'ancienne aide-soignante de 31 ans les met sur le fait "d'être un mouvement tout neuf. Vous savez il y aussi des défections et de nouvelles personnes qui arrivent dans les partis traditionnels".

"Je n'ai pas de programme, j'attends que les revendications remontent"

La liste d'Ingrid Levavasseur n'est donc pas arrêtée. Tout comme son programme, ce qu'assume la jeune femme. "Je n'ai pas non plus de programme, mais c'est un travail de longue haleine. On fait d'ailleurs appel aux citoyens, aux gilets jaunes, aux non gilets jaunes pour qu'ils nous fassent remonter leurs revendications, je n'ai pas envie de faire comme les partis traditionnels"

Et quand on lui demande ce qu'elle pense sur l'Europe, la tête de liste du RIC fait une réponse désarmante : "Je ne donne pas ma position sur l'Europe, mon but est de faire remonter les revendications, pas de donner ma position personnelle".

"Les premières interviews d'Ingrid m'ont posé problème" explique Hayk Shahinyan - Maxppp
"Les premières interviews d'Ingrid m'ont posé problème" explique Hayk Shahinyan © Maxppp - Photo PQR

Le fait de ne pas afficher d'idées ou même de ligne politique est l'une des raisons qui ont poussé Hayk Shahinyan a quitté le RIC pour fonder un autre mouvement "Je n'ai pas d'animosité contre Ingrid qui incarne très bien le mouvement des Gilets Jaunes, mais je la trouve un peu légère. Avant même le lancement de la liste, je disais déjà qu'il fallait qu'elle travaille sur ses argumentaires. Et quand elle est partie sur tous les plateaux, je me suis dit qu'il y avait un gros problème car d'abord elle n'était pas prête et ça me posait un autre problème quand elle affirmait qu'elle n'avait aucun programme"