Politique

INSOLITE - Départementales en Gironde : les tops et les flops qui vous ont échappés

France Bleu Gironde lundi 23 mars 2015 à 11:30

INSOLITE - Départementales en Gironde : les tops et les flops qui vous ont échappés

La commune la plus citoyenne du département, la ville où le Front National remporte le moins de suffrages, les candidats qui n'ont pas dépassé les 2%, ceux qui n'ont pas eu de voix... On a décortiqué les résultats pour vous. Décryptage insolite.

Les villages du Bazadais champions de la participation ; le canton le plus citoyen du département est celui du Sud Gironde où 58.80% des inscrits sont allés voter devant le canton du Réolais et des Bastides (57.76%). La palme de la citoyenneté revient au petit village de Lartigue  dans le Bazadais où 44 des 53 inscrits ont répondu présents (83.02% de participation). Très concernés aussi, les habitants des petites communes de Coutures  (77.78% de participation) près de Sauveterre, d’Escaudes  et Cudos  (76.80%) tous deux également dans le Bazadais. 

Lartigue, commune la plus citoyenne de Gironde - Aucun(e)
Lartigue, commune la plus citoyenne de Gironde
En revanche, l'abstention est toujours forte Rive Droite. Dans le canton de Cenon, 41.93% des inscrits se sont déplacés, canton plombé par la faible participation à Cenon même (40.59%) et Floirac (41.10%), alors qu’à Bouliac, les électeurs se sont davantage mobilisés (52.50%). 

Bordeaux-1, le canton où le FN ne dépasse pas les 9%

Le canton du Nord-Médoc (37.89%) est devenu LE bastion girondin du Front National avec près d’un électeur sur deux acquis au FN à Civrac, Saint-Seurin-de-Cadourne, Saint-Germain-d’Esteuil, Valeyrac. Mais en proportion, c’est à Saint-Antoine-sur-Isle dans le canton du Nord-Libournais  que la formation de Marine Le Pen a le plus séduit : 49.33% (110 sur 223 exprimés) se sont tournés vers ces candidats.

A l'inverse, le canton de Bordeaux-1 est celui où on a le moins voté Front National : 8.82% des suffrages. Dans le quartier Paul Bert, seulement 80 bulletins sur 1165 exprimés (6.87%) ont été attribués au parti d'extrême-droite.

La droite alliée au centre brille mais prend une claque en Nord-Médoc

Pierre Lothaire et Géraldine Amouroux, seul binôme élu dès le 1er tour, à Bordeaux-3
Gironde Positive (UMP-UDI-Modem-CNPT) se fait devancer par le FN et l'union de la Gauche sur le canton du Nord-Médoc : le maire UMP de Naujac Jean-Bernard Dufourd et sa partenaire Mireille Bosq enregistrent 19.56% des suffrages, c'est le score le plus bas du rassemblement UMP-UDI en Gironde . Petit score aussi pour ces candidats des cantons de Lormont et Cenon (aux alentours de 20%).

En revanche, les candidats de la droite et du centre cartonnent dans les cantons de Bordeaux-2 et Bordeaux-3 où leurs binômes dépassent les 50%. Pierre Lothaire (conseiller général sortant) et Géraldine Amouroux sont même élus dès le premier tour (Bordeaux-3), exceptions en Gironde. Leurs comparses Laurence Dessertine et Jean-Louis David frôlent le même exploit mais devront passer le second tour.Les cantons de La Teste-de-Buch  et de Saint-Médard-en-Jalles  ont eux aussi largement plébiscité les tandems UMP-UDI.

 

Cestas et Canéjan, bastions socialistes du département

Le PS garde son leadership dans les cantons populaires. Pas besoin de s’allier avec d’autres partenaires de gauche pour arriver en tête à Pessac-1 où le duo Pierre Ducout – Edith Moncoucut rafle 49.01% des suffrages grâce à ses scores à Canéjan et Cestas (60%). Idem dans les cantons de La Brède , Cenon et Lormont où les tandems socialistes rassemblent plus de 43% des votes exprimés.

Performance bien plus poussive dans le Nord-Médoc (22.63%) où la grosse poussée du FN a fait reculer tous les autres grands partis. Le PS et ses alliés ont eu du mal à Bordeaux-3 (25.16%) et à Andernos (25.34%) où la droite a frappé un grand coup. Et sur le canton de l'Estuaire (25.82%) malgré l'alliance avec d'autres mouvements de gauche, le PS n'arrive que troisième.

Les Verts à la peine

Europe-Ecologie les Verts présentaient des tandems indépendants dans sept cantons où ils ont tous dépassé la barre des 10%, sauf sur les cantons de Saint-Médard-en-Jalles et de Bordeaux-4. Sur le canton de La Teste-de-Buchle seul entièrement réservé à EELV , le duo Mireille Guénée-Vital Baude se place troisième faute de candidats socialistes et remportent 18.56% des voix, c'est le meilleur score des écolos en Gironde. Sur le canton de Talence, le conseiller municipal EELV de Bègles Bruno Béziade associé à la patronne des Verts au Conseil Régional, Monique de Marco n'ont séduit que 12.93% des votants.

A Bègles, en terre écologiste, le tandem EELV Béziade-De Marco n'a pas convaincu - Aucun(e)
A Bègles, en terre écologiste, le tandem EELV Béziade-De Marco n'a pas convaincu
 

Le Front de Gauche, grand absent du second tour

Les communistes et le Front de Gauche étaient présents dans un grand nombre de cantons girondins. Pas un seul binôme ne parvient à se maintenir au second tour. Il n'y aura donc aucun représentant d'extrême-gauche au Conseil Départemental de Gironde , une situation sans précédent. Seuls Pierre Augey (sortant) et Christine Boronat tirent leur épingle du jeu dans le canton du Sud-Gironde avec un très honorable 20% et douze voix de plus que le FN, ce qui ne leur suffit pas toutefois pour se qualifier.

Debout la France (Dupont-Aignan) plafonne à 3% en Gironde

Le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan alignait trois binômes en Gironde. Sa meilleure performance revient à celui en course sur le canton de la Presqu'île (Ambarès) avec 3.28% des voix. Dans le Nord-Médoc et le canton de Mérignac-2, leurs candidats ont receuilli 2.3% des suffrages. En tout, Debout la France a séduit précisément 1186 électeurs girondins dimanche.

Un peu plus d'un millier d'électeurs girondins pour le parti de Nicolas Dupont-Aignan - Radio France
Un peu plus d'un millier d'électeurs girondins pour le parti de Nicolas Dupont-Aignan © Radio France
Un bide et puis s'en va...

Cinq tandems girondins recueillent moins de 2% des voix au premier tour . Mikael Millac et Elena Spirin (dissidents DVD) remportent 171 voix sur 15.800 votants (1.13%) à Villenave d'Ornon et Bègles. Sur le canton du Nord-Médoc, Charlotte Fargeot et Miguel Moreno, deux enseignants de Pauillac et Lesparre, portaient la bannière du Parti du Médoc mais ils n'ont convaincu que 1.25% des électeurs. Même score pour les tandems Divers Gauche Chauvet-Mure sur le canton de Bordeaux-5 et Kian-Mesnis sur Mérignac-2 qui ont tenté de concurrencer des listes socialistes ou d'union de la gauche. Enfin sur le canton de Cenon, le duo Anne Guillot - Jean-Louis Gilles issu de l'Union Populaire Républicaine n'atteint pas non plus les 2%.

Zéro pointé

Plus anecdotique. Tous les tandems ont réussi à grapiller au moins une voix dans chaque commune de Gironde. Tous sauf deux : à Saint-Seurin-de-Cadourne dans le Nord-Médoc, le duo d'enseignants du Parti du Médoc (Divers) n'a pas remporté la moindre voix sur les 299 votants; et à Castelmoron-d'Albret dans le Sauveterrois, le Front de Gauche a fait chouc blanc. Certes, il n'y avait que 30 votants. 

Retrouvez les résultats canton par canton en Gironde

Partager sur :