Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Interdiction des poids-lourds, grand contournement : vos solutions pour désengorger la rocade de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Comment désengorger la rocade de Bordeaux et réduire les bouchons ? France Bleu Gironde vous a donné la parole sur les problématiques de transports et de mobilité. Et vous avez dégagé deux priorités : interdire la circulation des poids-lourds aux heures de pointe et réaliser le grand contournement.

Le trafic est régulièrement saturé sur la rocade de Bordeaux
Le trafic est régulièrement saturé sur la rocade de Bordeaux © Maxppp - Taris Philippe

Vous avez été plus de 300 à répondre à notre questionnaire sur ce qui apparaît être LE point noir de la circulation à Bordeaux : le trafic saturé sur la rocade matin et soir pour aller et revenir de son domicile à son travail. Le questionnaire a été lancé à l'occasion de la journée spéciale mobilité sur France Bleu ce jeudi 28 février. 600 000 véhicules passent chaque jour de semaine sur la rocade de Bordeaux. C'est 380 000 le dimanche. Il faut en moyenne quand ça roule bien, 35 minutes pour parcourir les 45 kilomètres. Et 1 heure en moyenne, selon la DIRA (Direction des Routes Atlantiques), quand ça coince. 

Pour réduire les bouchons, vous proposez plusieurs solutions :

  1. Interdire les poids-lourds sur la rocade aux heures de pointe : 22%
  2. Réaliser le grand contournement de Bordeaux : 22%
  3. Développer un RER Métropolitain : 16 %
  4. Instaurer un péage pour les poids-lourds : 13%
  5. Augmenter le nombre de places disponibles dans les parcs relais : 13%
  6. Favoriser le travail en horaires décalés : 9%
  7. Réserver la troisième voie de la rocade aux covoiturage : 5%

Vos propositions

Stéphane de St Médard propose d'instaurer "un péage pour les poids-lourds étrangers qui traversent la France". Il faut "obliger les poids-lourds à passer, par l'A65 au sud, puis réaliser un barreau autoroutier pour rejoindre l'A10, au nord" estime Patrick de Gujan-Mestras. Alain à Grignols voudrait lui "développer le ferroutage total entre le sud et le nord". Dans la même veine, il faut, selon Nathalie à Pessac "développer le transport ferroviaire et maritime des marchandises, et favoriser le télétravail". Hugo de Martignas imagine carrément _"passer la rocade en deux fois quatre voies"_. Et pourquoi pas "créer un bus-ceinture qui roulerait sur la rocade et qui prendrait les voyageurs à chaque bretelle d'entrée/sortie" propose Christelle de Brach.

Vous pointez également les difficultés pour se déplacer en train ou tramway, dans et autour, de la Métropole de Bordeaux. Ce qui pourrait pourtant être une solution pour se passer de la voiture. Pour Patricia, qui habite Castres-sur-Gironde, il faut "augmenter la fréquence des TER qui relient Bordeaux, à Langon, Libourne, Arcachon, St André-de-Cubzac et Pauillac". Marjorie de Macau, attend "plus de TER vers le Médoc et Pessac". Il faudrait aussi rallonger le tramway "jusqu'à Parempuyre" expliquent Marc et Laura qui habite tous les deux la commune située la plus au nord de la Métropole bordelaise. Et développer "le tramway avec de vraies correspondances, pas pourries comme à la gare de Bègles ou de Pessac Alouette" s'emporte Dominique de Gradignan.

25 entreprises se penchent aussi sur la question

Cette réflexion autour des bouchons quotidiens sur la rocade de Bordeaux, est également menée par 25 entreprises de l'UIMM (union des métiers et de l'industrie de la métallurgie Gironde et Landes). Des bouchons qui "pourrissent la vie des entreprises, car les minutes perdues sur la rocade, entraînent des retard dans les plannings de production". Ces entreprises expliquent également avoir des difficultés à recruter parfois "compte-tenu justement des difficultés de circulation". Elles constatent les dégâts en terme de stress pour leurs salariés : "peur d'être en retard pour récupérer par exemple les enfants à la crèche le soir" témoigne Alexandre Le Camus, le secrétaire général de l'UIMM.

L'UIMM propose notamment d'interdire les camions sur la rocade aux heures de pointes, remettre le dossier du grand contournement sur la table, pour éviter une saturation du trafic, et travailler à structurer des parcs-relais avec des navettes vers les zones d'activité comme celle de l'aéroport.

À DECOUVRIR ►►► Les autres points noirs identifiés par France Bleu dans l'hexagone

Choix de la station

À venir dansDanssecondess