Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : Fabienne Grebert, tête de liste EELV en AURA, veut incarner l'alternative face à Laurent Wauquiez

-
Par , , France Bleu Isère

Fabienne Grébert, tête de liste Europe-Ecologie-Les Verts pour les Régionales 2021, était l'invitée de France Bleu Isère ce mercredi matin alors que le parti publie le sondage réalisé à sa demande par l'institut Harris-Interactive.

Fabienne Grebert
Fabienne Grebert - Fabienne Grebert

45% des sondés estiment que ce serait une bonne chose que la région Auvergne-Rhône-Alpes soit présidée un ou une écologiste selon ce sondage. La question est bizarrement posée non ?

Pourquoi ? On a fait un sondage et on teste le potentiel de vote pour nous. On a des électeurs qui nous disent qu'à 36 %,  à un point seulement derrière Laurent Wauquiez, ils sont prêts à voter pour une liste écologiste, et à 45 % ils veulent une présidence de région. C'est plutôt encourageant ! On a un potentiel de vote et la campagne ne fait que démarrer. On voit aujourd'hui que l'écologie est un élément essentiel dont nos électeurs ont véritablement besoin aujourd'hui dans le paysage politique.

Entre avoir un potentiel électoral et avoir des intentions de vote il y a une différence car si on additionne tous les potentiels électoraux on est à 200 %.

Bien évidemment c'est la particularité de ce sondage. Mais nous sommes très loin devant les autres partis politiques. Nous sommes en position deux et nous nous affichons véritablement comme les challengers de Laurent Wauquiez . C'est ça aussi le message qu'il faut retenir: il y a une place entre l'extrême droite et la droite extrême, c'est l'écologie. Et c'est avec ces idées là que nous pouvons gagner la région au mois de juin prochain (le 13 ndlr).

Avec qui ? S'il y a pas d'alliance, s'il y a une liste France Insoumise, une liste socialiste, la vôtre, une liste RN, Laurent Wauquiez, et une liste LREM... c'est un peu couru d'avance pour Laurent Wauquiez non ?

Pas forcément et puis d'autre part nous avons lancé un vote auprès des 4000 signataires de l'appel pour une région résiliente et solidaire. Appel que nous avions lancé en septembre dernier (le vote se clôture ce soir et nous faisons une conférence de presse demain matin jeudi). Faisons confiance à nos militants : les représentants du pôle écologiste ont le choix entre partir en autonomie ou nouer une alliance. Nous leur avons posé la question du type d'alliance qu'ils souhaitaient : soit une alliance avec l'ensemble des forces de gauche, soit une alliance avec le PS, ou une alliance avec la France insoumise.

Vous vous plierez à ce vote ?

Bien évidemment nous reprendrons la table des discussions et nous travaillerons avec l'ensemble de nos partenaires puisque chacun doit prendre ses responsabilités dans cette démarche.

Gabriel Amard de la France Insoumise ici même il y a une dizaine de jours vous appelait à le rejoindre, à faire liste commune mais derrière lui... C'est toujours un peu ça la politique ! 

Nous faisons confiance à nos signataires et nous faisons confiance à la responsabilité de nos partenaires. Si nous devons partir en autonomie, nous partirons en autonomie. Si nous devons nous remettre autour de la table, nous le ferons avec l'ensemble des forces de gauche et de leur représentativité. Et ce sondage est un élément qui nous permet de voir le rapport de force et l'intérêt que portent les Français sur l'écologie.

Ça changerait quoi une région dirigée par les écologistes ? Je vais être un peu provocateur mais ce matin à Grenoble on était encore en pic de pollution alors que ça fait six ans qu'on a un maire écologiste.

On ne va pas changer les choses du jour au lendemain : on a mis 200 ans à entrer dans la situation dans laquelle nous sommes depuis la révolution industrielle. En six ans Éric Piolle a fait des choses extrêmement importantes : baisser la part de la voiture individuelle dans les transports et aujourd'hui son travail est reconnu au plan européen puisque Grenoble sera la capitale verte européenne en 2022. Donc faisons lui confiance. Pour ce qui est de la région écologiste oui c'est sortir d'une région affairiste, clientéliste, qui met la compétitivité internationale au rang des priorités numéro un. On sait que dans la bouche de Laurent Wauquiez la compétitivité internationale ça rime avec plans sociaux pour servir une rémunération de plus en plus importante des actionnaires. Des plans sociaux comme Michelin, et Aubert & Duval en Auvergne notamment nous rappellent le visage de la compétitivité internationale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess