Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INVITÉ - "Il va falloir aller chercher les classes populaires" dit JC Masseron, référent En Marche en Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Savoie, France

Jean-Christophe Masseron a la victoire modeste. Le référent d'Emmanuel Macron en Savoie estime "qu'il reste beaucoup de Français à convaincre". Il promet qu'il n'y aura pas d'accords électoraux avec d'autres partis entre les deux tours.

Les adhérents-militants d'En Marche vont devoir aller chercher les votes populaires
Les adhérents-militants d'En Marche vont devoir aller chercher les votes populaires © Maxppp - Maxppp

Jean-Christophe Masseron est médecin généraliste, il a 36 ans et soutient Emmanuel Macron depuis que l'ancien ministre de l'économie a quitté le gouvernement. Il est devenu le référent En Marche pour la Savoie.

"On ne peut pas dire qu'Emmanuel Macron a déjà gagné."
—Jean-Christophe Masseron, référent En Marche pour la Savoie

Jean-Christophe Masseron estime "qu'on ne peut pas dire qu'Emmanuel Macron a déjà gagné, même s'il a gagné le premier RDV avec les Français". Pour le référent En Marche en Savoie "Il reste beaucoup de Français à convaincre (...) il va falloir aller chercher les électeurs".

Il constate des disparités sur le territoire des Pays de Savoie, pas toujours en faveur d'Emmanuel Macron : "Marine Le Pen arrive en tête sur Saint-Jean-de-Maurienne, sur Albertville, sur Modane par exemple". Pour lui "il faut le prendre en compte, les classes populaires votent plus massivement pour le FN".

"Il risque d'y avoir une abstention importante entre les deux tours"

"Il faut aller chercher ces gens et les convaincre d'aller voter", dit Jean-Christophe Masseron. La solution ? "Leur montrer qu'Emmanuel Macron est le candidat des classes moyennes et populaires en libérant le travail et les Français pourront y gagner en pouvoir d'achat".

"Il n'y aura aucun accord électoral entre les deux tours avec d'autres partis. On tiendra notre promesse."

Sur les négociations d'entre-deux tours, Jean-Christophe Masseron est très clair : "Il faut une adhésion totale à notre projet (...) Les règles de choix des candidats aux législatives ont été fixées. Emmanuel Macron tiendra sa promesse de renouvellement. Sur les 577 candidats aux législatives, la moitié seront sur un premier mandat".

"Emmanuel Macron tiendra sa promesse de renouvellement" - Invité Jean-Christophe Masseron (en intégralité)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess