Infos

Irène Tharin, ancienne maire de Seloncourt, est décédée

Par Thomas Séchier et Soline Demestre, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon lundi 8 août 2016 à 11:04

L’ex-maire de Seloncourt Irène Tharin avait été députée de la 4ème circonscription du Doubs entre 2002 et 2007.
L’ex-maire de Seloncourt Irène Tharin avait été députée de la 4ème circonscription du Doubs entre 2002 et 2007. © Maxppp - Lionel Vadam

Irène Tharin avait 78 ans. Maire, députée, elle avait quitté ses fonctions à Seloncourt en juin 2015 suite à un accident vasculaire cérébral. Les personnalités politiques de Franche-Comté lui rendent hommage.

Irène Tharin était née le 18 juillet 1935 à Audincourt (Doubs). Mais c'est bien à Seloncourt  qu'elle va effectuer sa carrière politique, au sein du RPR puis de l'UMP.

Maire de Seloncourt pendant 22 ans  

D'abord adjointe pendant 10 ans (1983-1993), Irène Tharin devient maire de cette commune du Pays de Montbéliard. Elle sera réélue 4 fois (1995, 2001, 2008, 2014).

Cette mère de 6 enfants devient également députée de la 4e circonscription du Doubs, entre 2002 et 2007, sous le deuxième mandat de Jacques Chirac.

Contrainte de quitter ses fonctions suite à un AVC

Elle doit se résoudre à quitter ses fonctions de maire de Seloncourt en juin 2015 suite à un accident vasculaire cérébral. Elle décède dimanche 7 août 2016. Sa mort est rendue publique le lendemain.

Irène Tharin avait 78 ans. Elle était la mère de la députée de la 5e circonscription du Doubs Annie Genevard.

Sur France Bleu Belfort-Montbéliard, le député de la 3e circonscription du Doubs Marcel Bonnot (UMP), qui connaissait bien Irène Tharin, se dit très triste et pleure la mort d'une "femme d'exception".

La réaction de Marcel Bonnot, ancien président UMP de PMA

"Irène faisait partie de ces femmes simples mais exceptionnelles. Elle était une élue un peu hors normes, avec le sens de l'intérêt général chevillé au corps. C'était une pragmatique qui faisait avancer les choses, proche des gens, loin de la superficialité que l'on trouve dans l'espace politique. Elle a transformé sa ville en une ville magnifique, dans l'intérêt de ses administrés. Elle a travaillé jusqu'au bout. C'était une députée admirable".

Marcel Bonnot, compagnon de route d'Irène Tharin.

La réaction de Pierre Moscovici, ancien député PS du Doubs

Dans un message adressé à France Bleu Belfort-Montbéliard, l'ancien ministre et actuel Commissaire européen Pierre Moscovici, adversaire politique d'Irène Tharin (il avait pris sa revanche aux législatives en 2007 après avoir perdu en 2002), fait part de sa "tristesse" et salue "une femme de conviction, que j'avais appris à respecter et dont j'ai apprécié le concours positif à PMA (Pays de Montbéliard Agglomération)".

La réaction de Joseph Tyrode, ancien député PS du Doubs

Joseph Tyrode, ancien maire socialiste de Mandeure, fait, lui aussi, partie des opposants politiques d'Irène Tharin. Elle lui avait succédé comme députée en 2002. Ce qu'il retient chez elle c'est d'abord sa vision de la politique : "_C'était quelqu'un qui avait toujours le respect de l'adversaire ou de l'opposant. Elle disait toujours : "**Le pays de Montbéliard mérite mieux que ça. Il faut qu'on soit alliés pour pouvoir le monter le plus haut possible." Elle savait rassembler les gens. Elle me traitait parfois de "sale socialiste" mais c'était tellement gentil que je prenais ça vraiment de bon cœur. Elle avait toujours ce côté aimable, gentil. C'était quelqu'un de très bien."**_

Joseph Tyrode, ancien opposant politique d'Irène Tharin

La réaction de Charles Demouge, président UMP de PMA

Charles Demouge, le président de Pays de Montbéliard Agglomération, estime lui que la mort d'Irène Tharin est une "grosse perte pour le Pays de Montbéliard" : "Irène c'était une femme proche des gens. Elle aimait les campagnes électorales justement parce que ça la rapprochait des populations. C'était une femme intègre qui a beaucoup fait pour le Pays de Montbéliard et pour Seloncourt."

Charles Demouge, président de PMA

La réaction de Cédric Perrin, sénateur UMP du Territoire de Belfort

« Très attachée à sa ville, cette femme de conviction avec qui j’ai eu l’opportunité de travailler à plusieurs reprises, était reconnue pour son engagement, son humanité, sa gentillesse et son professionnalisme. Elle aura marqué de son emprunte la politique aussi bien sur le plan local dans le pays de Montbéliard que sur le plan national. C’est avec beaucoup d’émotion que je tiens à adresser à ses proches mes plus sincères condoléances.

Cérémonie d'hommage et minute de silence

Une cérémonie d'hommage est prévue jeudi à 14h à l'Eglise Saint-Laurent de Seloncourt.

Une minute de silence sera aussi respectée mardi soir en mémoire d'Irène Tharin au stade Bonal en ouverture du match de Coupe de la Ligue FCSM - Gazélec Ajaccio. Elle avait noué une proximité avec le FC Sochaux-Montbéliard du fait de la présence sur sa commune du centre de formation du club.

Partager sur :