Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : "Comment travailler dans ces conditions ?" (Isabelle Valentin, députée LR Haute-Loire)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Le Puy-en-Velay, France

Le projet de loi de la réforme des retraites arrive à l’Assemblée Nationale ce lundi. Il sera débattu par les députés mais la tâche s'annonce rude car 41 000 amendement ont été déposés. Réaction ce matin de la députée LR de Haute-Loire Isabelle Valentin.

La députée LR Isabelle Valentin.
La députée LR Isabelle Valentin. © Maxppp - Thomas Padilla

Comment jugez vous ces 41 000 amendements déposé au sujet de cette loi sur la réforme des retraites, la moitié par la France Insoumise ? 

J'en suis choquée. Le travail d'un député est constructif. ce n'est pas de faire de l'obstruction. Déposer des amendements pour des virgules ou des majuscules, ça me choque. Cela casse le travail parlementaire car un député est un représentant du peuple. Nous sommes là pour faire un vrai travail de fond. Nous avons reçu beaucoup de monde dans nos permanences pour comprendre ce que les gens attendent alors je ne sais pas comment on va faire pour travailler dans de telles conditions.

Il y a la menace de l'article 49-3 de la Constitution pour passer en force. C'est envisageable ?

Le 49-3 n'est pas fait pour ça !  Je sais bien qu'on est dans un nouveau monde qui travaille différemment de l'ancien mais cet article a été mis en place pour contraindre sa propre majorité et pas pour casser les oppositions. 

Comment jugez vous le changement de ministre de la Santé en pleine crise de l’hôpital et du coronavirus ?

C'est encore une fois quelque chose d'irresponsable. Je suis à la commission des affaires sociales. Mme Buzin était notre ministre. On a des gros dossiers sur la dépendance, le coronavirus, la crise de l’hôpital. C'est un ministère secoué. Olivier Véran fait partie de cette commission et connait ces dossiers, certes, mais je suis quand même très surprise. C'est de la gestion au jour le jour. Le gouvernement n'a aucune vision.

INTERVIEW - Isabelle Valentin, députée LR de Haute-Loire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu