Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Isère

Isère : la députée PS Marie-Noëlle Battistel déjoue tous les pronostics et sauve son siège

-
Par , France Bleu Isère

C'est la surprise de ce deuxième tour en Isère : Marie-Noëlle Battistel, député PS sortante de la 4e circonscription, en ballotage défavorable à l'issue du premier tour est réélue avec 54.01% des voix. Elle bat Fabrice Hugelé, son ancien suppléant, qui l'avait quitté pour la République en Marche.

Marie-Noëlle Battistel, seule sortante à être réélue en Isère et aussi... seule rescapée du PS.
Marie-Noëlle Battistel, seule sortante à être réélue en Isère et aussi... seule rescapée du PS. © Radio France - Paul Sertillanges

Marie-Noëlle Battistel partait avec un gros retard pour ce deuxième tour : la député socialiste sortante de la 4ème circonscription de l'Isère (19.32%) était devancée de plus de 14 points par le candidat de la République en Marche Fabrice Hugelé (33.33%).

Mais le score a été complètement inversé au deuxième tour. Marie-Noëlle Battistel obtient 54.01% des voix.

Il faut dire qu'elle a bénéficié dans l'entre-deux-tours des soutiens de beaucoup de personnalités politiques de gauche et de droite . Plusieurs dizaines de maires de la circonscription , essentiellement socialistes, avaient appelé à voter pour la députée sortante. Mais plus surprenant, il y avait aussi deux élus divers droite, Pierre Buisson, le maire délégué de Méaudre et ancien conseiller départemental et surtout Fabien Mulyk, vice-président du Conseil Départemental. Pourtant, c'est lui qui avait battu Marie-Noëlle Battistel en 2011 aux cantonales avec 60% des voix. Une façon certainement, pour ces élus, de reconnaître le travail effectué sur le terrain par l'élue du PS.

Mais les électeurs ont peut-être aussi sanctionné Fabrice Hugelé, qui a été le suppléant de Marie-Noëlle Battistel pendant 5 ans. Il devait repartir en campagne avec elle pour ces élections législatives et il a rejoint le mouvement La République en Marche tout récemment. La députée en a éprouvé un sentiment de trahison, obligée aussi de trouver un équipier à la dernière minute.

Marie-Noëlle Battistel , 60 ans, est maire la Salle-en-Beaumont depuis 1998. Elle a été élue au cours d'une élection législative partielle en juin 2010 quand Didier Migaud est devenu président de la Cour des Comptes; puis réélue en juin 2012. Elle est présidente de l'ANEM, l'Association Nationale des Elus de Montagne depuis octobre 2016.

-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu