Politique

Isère : le PS réserve la 6e circonscription à une femme, les hommes veulent aussi avoir une chance

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère mardi 4 octobre 2016 à 17:31

Assemblée Nationale
Assemblée Nationale © Radio France

Les choix du conseil national du PS en vue des législatives de juin 2017 font grincer quelques dents en Nord-Isère. Le PS vient de délimiter les circonscriptions réservées aux femmes. Parmi elle, la 6e, détenue depuis 1986 par Alain Moyne-Bressand. Un choix qui passe mal localement pour certains.

Ce dimanche, le PS s'est réuni en vue des législatives de juin prochain. Le PS a notamment décidé que certaines circonscriptions seront réservées à des candidates. Pour arriver à la parité en Isère, il en faut donc cinq. Les deux circonscriptions des députées sortantes Joelle Huillier (10e) et Marie-Noëlle Battistel (4e) seront réservées à des femmes. Ce qui n'empêche pas d'autres femmes de les défier. Le parti a aussi décidé que les 6 et 7e circonscriptions, celles, détenues par les Républicains Alain Moyne-Bressand et Jean Pierre Barbier seront également dédiées à des femmes.

Mais sur la 6e circonscription, justement, voilà quasiment six mois que le socialiste André Borne, leader de l'opposition à Bourgoin-Jallieu, a fait savoir qu'il serait candidat à la candidature. Selon lui, si on suit les règles du PS, cette circonscription n'est pas censée revenir à une candidature femme. Il espère que son parti changera d'avis et permettra aussi à des hommes de tenter leurs chances. Pour l'instant, il ne compte pas jeter l'éponge.

André Borne espère bien pouvoir défier Alain Moyne-Bressand, député depuis 1986.

André Borne mentionnait d'autres candidatures socialistes. Alexandre Bolleau, maire de Sermérieu, s'est également déclaré. Les militants voteront le 8 décembre (1er tour) pour désigner les candidats investis par le PS.

  - Radio France
© Radio France - Denis Souilla

  - Radio France
© Radio France - Denis Souilla

Partager sur :