Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Islam : le CFCM dévoile les grandes lignes d'un futur conseil des imams à l'Elysée

-
Par , France Bleu

Reçus mercredi soir à l'Elysée, les neuf fédérations du Conseil français du culte musulman ont présenté le projet de création du conseil des imams à Emmanuel Macron. Le président de la République leur a également demandé de rédiger une "charte des valeurs républicaines".

Les imams seront désormais encadrés par un conseil et une charte des valeurs républicaines
Les imams seront désormais encadrés par un conseil et une charte des valeurs républicaines © Maxppp - Vincent Isore

Une nouvelle institution en perspective pour encadrer les pratiques des imams de France. Lors d'une réunion à l'Elysée avec Emmanuel Macron et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, les représentants du Conseil français du culte musulman et de ses neufs fédérations ont présenté leur projet d'un "conseil des imams"

Calqué sur le modèle de l'ordre des médecins, l'organisme sera chargé de labelliser les imams et de leur retirer leur agrément en cas de manquement aux règles d'éthique. Le conseil sera notamment chargé d'organiser les pratiques et la formation des imams, avec par exemple un minimum de diplômes ou de connaissances de la langue française attendu.  Le président de la République a laissé six mois aux représentants du CFCM pour mettre en place un référentiel sur le sujet. 

Une "charte des valeurs républicaines" présentée sous quinze jours

L'objectif affiché par l'Elysée est d'abord de créer un "islam des lumières", formule chère à Emmanuel Macron, en plus de lutter contre la présence des 300 imams étrangers présents sur le territoire, venus notamment du Maroc, de Turquie ou d'Algérie. Parmi les fédérations invitées, plusieurs ont été sommées de "sortir des ambiguïtés" face au radicalisme, notamment les Musulmans de France, ex-UOIF, ou le Milli Görüs, d'obédience turque. 

A ce titre, le chef de l'Etat leur a réclamé de présenter une "charte des valeurs républicaines" d'ici une quinzaine de jours. Le texte devra notamment affirmer la reconnaissance des valeurs de la République, préciser que l'islam en France est une religion et pas un mouvement politique, et stipuler la fin de l'ingérence ou de l'affiliation à des Etats étrangers. "Si certains ne signent pas cette charte, nous en tirerons les conséquences", a averti le président,

Choix de la station

À venir dansDanssecondess