Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Nancy : le débat entre Laurent Hénart et Mathieu Klein

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A l’invitation de l’Est Républicain et en partenariat avec France Bleu Sud Lorraine, les deux candidats ont confronté leur projet ce vendredi lors d'un débat dans les locaux du quotidien régional. Déplacements, santé, développement économique : tout les oppose et ils l'ont une nouvelle fois prouvé.

Laurent Hénart et Mathieu Klein ont confronté leur projet ce vendredi
Laurent Hénart et Mathieu Klein ont confronté leur projet ce vendredi © Radio France - Mohand Chibani

Costumes sombres et cravates fines, Laurent Hénart et Mathieu Klein ne se démarqueront pas sur leur choix vestimentaire, en revanche sur les thèmes des déplacements, de la santé et du développement économique, ils ne sont d’accord sur rien et l’ont à nouveau montré lors de ce débat.

Oui pour le tram

Sur les transports tout d’abord, Laurent Hénart a affirmé que le tram était une nécessité qui a été renforcée par la crise du Covid « les gens ne veulent plus des rames bondées, mais il faut également travailler sur le plan vélo et la marche pour laisser de la place aux piétons ».

Mathieu Klein, lui estime que le débat sur les mobilités ne doit pas se résumer au tram « il faut réfléchir à un plan de transport qui englobe aussi les déplacements avec nos voisins du sud du département. Et cela passe notamment par la création de véritables parking-relais pour ceux qui arrivent de l’extérieur ».

La chasse aux voitures

L’échange entre les deux candidats se crispe lorsqu’ils abordent la place de la voiture en ville. Laurent Hénart reproche à son adversaire de vouloir réduire de moitié le nombre de voitures qui entrent en ville « savez-vous qu’un client sur deux des commerces du centre-ville vient en voiture. Il ne faut pas faire la chasse aux voitures mais réfléchir à d’autres modes de déplacement et de stationnement en ville ». Mathieu Klein confirme son objectif de réduire le nombre de voitures en ville mais se défend d’être « anti-bagnoles » mais souhaite proposer des solutions nouvelles.

Un débat animé entre les deux candidats
Un débat animé entre les deux candidats © Radio France - Mohand Chibani

vous êtes un homme du passé

C’est d’ailleurs sur ce thème de la nouveauté que les deux candidats se sont montrés les plus offensifs. A propos du quartier Nancy Grand Cœur, près de la gare, Mathieu Klein accuse son adversaire d’être à l’origine d’un projet de bétonnisation de la ville «les nancéiens ne veulent plus voir ce genre de projet, béton sur cubes et cubes sur béton qui dénature complètement la ville, c’est un projet du passé et vous êtes un homme du passé ». Une attaque en règle qui fait réagir Laurent « et vous du passif », petit clin d’œil à l’histoire et au débat entre François Mitterrand et Giscard d’Estaing en 1981.

Les millions d'euros d'investissement

Le ton est monté également lorsqu’ils ont abordé les sujets du Grand Nancy Thermal et du Musée Lorrain, Laurent Hénart estimant que Mathieu Klein n’est pas très clair et cohérent sur ces deux projets déjà engagés par la majorité précédente, ce qui énerve passablement Mathieu Klein « vous faîtes circuler des fake-news, vous laissez dire à votre équipe que si je deviens maire, l’économie sera à l’arrêt. Vous préférez agiter les peurs alors qu’au contraire le projet d’investissement que je porte à hauteur de 400 millions d’euros représente des projets ambitieux pour la ville de Nancy ».

Laurent Hénart a également fait ses comptes et établit son projet d'investissement à "un milliard d'euros" qui vont créer 12 000 emplois selon lui "Grand Nancy Thermal, la cité judiciaire, le tram, le déménagement du CHU, le Palais des Ducs de Lorraine, autant de grands projets qui vont en effet participer au rayonnement de Nancy et sans doute protéger des emplois pour bon nombre. C'est ce qu'attendent les nancéiens après la crise la sanitaire que nous sommes en train de vivre"

Le débat a duré plus d’une heure et demie. Les deux candidats se retrouveront à nouveau en direct mercredi prochain, 24 juin, sur l’antenne de France Bleu Sud Lorraine avec l'Est Républicain  de 7h45 à 8h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu