Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Politique

Jacqueline Gourault face à la colère des maires mosellans

samedi 29 septembre 2018 à 21:14 Par Arthur Blanc, France Bleu Lorraine Nord

Ce samedi était organisé le congrès des maires mosellans, à l'occasion de la Foire internationale de Metz, à Metz Expo. Cette année, la Ministre auprès du Ministre de l'Intérieur Jacqueline Gourault s'est rendue sur place pour écouter les doléances des édiles.

La Ministre auprès du Ministre de l'Intérieur a longuement pris la parole pour rassurer les maires.
La Ministre auprès du Ministre de l'Intérieur a longuement pris la parole pour rassurer les maires. © Radio France - Arthur Blanc

Metz, France

Ils étaient nombreux à s'être rendu dans l'auditorium de Metz Expo pour assister au congrès des maires mosellans. Avec l'idée de profiter de la présence de Jacqueline Gourault pour faire entendre leur voix, notamment concernant la baisse des subventions en direction des communes.

Jacqueline Gourault se veut rassurante

Il faut dire que les maires avaient des choses à dire ce samedi. Dans leur viseur : la dotation globale de fonctionnement (DGF) qui a été revue à la baisse ces quatre dernières années. Avec plus ou moins de conséquences. A Porcelette, ce sont des chantiers de réfection des routes qui ont été remis à plus tard par manque de moyens.

Face à beaucoup d'inquiétudes, Jacqueline Gourault a donc tenu à tempérer les maires. "Je veux leur dire une chose : après 4 années où on leur a pris sur la DGF, il y aura stabilité de la DGF", a-t-elle expliqué.