Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Jacques Chirac s'était réfugié dans la Sarthe après sa démission de Matignon

-
Par , France Bleu Maine

Jacques Chirac, mort ce jeudi 26 septembre 2019 à l'âge de 86 ans, était passé par l'abbaye de Solesmes (Sarthe) après sa démission du poste de Premier ministre, inédite dans l'histoire de la Ve République.

En 1976, Jacques Chirac claque la porte de Matignon après deux ans de relations houleuses avec le président Giscard d'Estaing. Il éprouve alors le besoin de se rendre à l'abbaye de Solesmes (Sarthe)
En 1976, Jacques Chirac claque la porte de Matignon après deux ans de relations houleuses avec le président Giscard d'Estaing. Il éprouve alors le besoin de se rendre à l'abbaye de Solesmes (Sarthe) © Maxppp - Keystone Pictures USA

La démission de Jacques Chirac de Matignon en 1976 reste l'un des faits marquants de la longue carrière politique de l'ancien président de la République, mort ce jeudi 26 septembre 2019 à l'âge de 86 ans : un geste inédit dans l'histoire de la Ve République, à la suite duquel Jacques Chirac éprouva le besoin de se rendre à l'abbaye bénédictine de Solesmes (Sarthe).

Pas une retraite mais un passage symbolique

Le journaliste Bertrand Coudreau l'avait appris au détour d'une conversation au Mans avec Franz-Olivier Giesbert. Une anecdote sur laquelle il a ensuite enquêté pour le livre "Les hôtes illustres de Solesmes" : "C'est une histoire qui reste assez méconnue et qui fait l'objet de fantasmes", explique Bertrand Coudreau au micro de France Bleu Maine. "Contrairement à ce qu'on peut souvent lire, Jacques Chirac n'a pas fait de retraite à proprement parler à l'abbaye de Solesmes, il n'a pas dormi dans une celllule de moine. En revanche, il s'y est bien rendu, avec Bernadette Chirac, quelques semaines après avoir quitté Matignon" après deux ans de relation houleuse avec Valéry Giscard d'Estaing.

Crise mystique

Un mot laissé dans le registre de l'abbaye atteste du passage de Jacques Chirac : "Il a vu les moines, a discuté un peu avec eux et visité les lieux. Les moines se souviennent de son passage, qui n'a donc duré que quelques heures, mais qui reste intéressant parce qu'à l'époque Jacques Chirac traversait en quelque sorte une crise mystique". 

Bertrand Coudreau est formel : Jacques Chirac ne s'est donc jamais retiré à Solesmes, il n'a pas non plus séjourné au grand hôtel juste en face. "Par contre, ce qui est amusant, c'est que Giscard, oui ! Car la soeur de sa femme Anne-Aymone y était religieuse, à l'abbaye Sainte-Cécile". Le tout sur les terres d'un certain François Fillon. "Tout revient toujours à Solesmes", sourit Bertrand Coudreau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess