Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : il "savait rassembler", selon Denis Bouad

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Ils n'avaient pas les mêmes convictions. Mais Denis Bouad, le président du Conseil départemental du Gard, salue la capacité de Jacques Chirac à "rassembler" pendant toute sa carrière politique.

Denis Bouad, président du département du Gard
Denis Bouad, président du département du Gard © Radio France - Camille Payan

Le président socialiste du conseil départemental du Gard, Denis Bouad, se confie ce vendredi sur France Bleu Gard Lozère, après la disparition de Jacques Chirac. Il souligne en particulier à propos de l'ancien président de la République que "ce qui passait avant tout pour lui c'était l'amour de son pays".

"On ne peut pas rester insensible à sa carrière, souligne Denis Bouad. Il avait fait l'ENA, mais était proche des gens, les aimait sincèrement. Il connaissait les problématiques de la ruralité profonde de la Corrèze, il connaissait les problématiques de Paris avec sa diversité, et il savait y apporter chaque fois une réponse."

"Il était respectueux de la démocratie, des hommes, et nous avions un idéal commun : combattre le Front national." (Denis Bouad, président du département du Gard)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess