Politique

Jacques Colombier (FN) : "Le FN peut avoir des élus au Conseil départemental de Gironde"

France Bleu Gironde vendredi 13 mars 2015 à 7:47

Jacques Colombier répondait aux questions des auditeurs ce vendredi 13 mars
Jacques Colombier répondait aux questions des auditeurs ce vendredi 13 mars © Radio France

À neuf jours du premier tour des élections départementales, Jacques Colombier, le patron du Front national en Gironde était l'invité de France Bleu Gironde ce vendredi. Il a répondu aux questions des auditeurs.

Les dimanche 22 et 29 mars, vous êtes invités à désigner vos représentants au Conseil départemental (anciennement Conseil général) de Gironde. Cette année, le FN aligne un tandem de candidats dans chacun des 33 cantons girondins, et espère décrocher ses premiers mandats départementaux en Gironde.

Jacques Colombier, le secrétaire départemental du Front national en Gironde, était notre invité ce vendredi 13 mars. Voici ses principales déclarations :

 ► sur le "Ni-Ni" et l'UMPS, rengaine de Marine Le Pen :

"Yves d'Amécourt (prétendant de droite à la président du département) déclare qu'il est prêt à faire voter communiste au second tour au détriment du FN. En Gironde, ce n'est pas l'UMPS, c'est l'UMPC !"

► sur les économies à faire :

"Il faut baisser le train de vie des élus départementaux, leurs indemnités pourquoi pas, mais aussi leurs voyages et leurs frais de communication."

► sur les propositions concrètes du FN en Gironde :

"Il faut revaloriser l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) et renforcer le soutien aux maisons départementales pour personnes handicapées. Et favoriser les entreprises locales dans les appels d'offres de chantiers des collectivités locales."

► sur la sécurité :

"Dans les collèges, pourquoi ne pas installer des portiques à l'entrée. Dans les quartiers comme Bacalan, renforçons les rondes de police, avec l'aide de la police municipale plutôt que mettre des PV à gogo. Enfin, il faut appliquer les peines au lieu de relâcher les délinquants aussitôt arrêtés."

►sur le score à venir du FN aux élections départementales en Gironde :

"Nous avons bon espoir d'avoir des élus frontistes au Conseil Départemental de Gironde pour la première fois. Il y a notamment trois cantons où nous pouvons gagner : le Médoc, le Nord-Blayais et une partie du Libournais."

Le FN aux cantonales en 2011 en Gironde

Lors des précédentes cantonales en 2011, le Front national avait obtenu à l'échelle nationale 15,06 % des voix,  avec 1,379 million d'électeurs.

En Gironde, tous les cantons n'avaient pas de candidat FN, c'était le cas par exemple à Bègles, Bourg ou encore Bordeaux-6 et Bordeaux-8. Mais six cantons ont vu la formation d'extrême droite accèder au second tour  : Castelnau-de-Médoc, Carbon-Blanc, Cenon, Floirac, Libourne et Pauillac. Le secrétaire départemental, Jacques Colombier, s'était d'ailleurs présenté à Pauillac et avait recueilli plus de 27 %  des suffrages au premier tour, record départemental devant Sylvie Gaidier à Floirac (21,72 %).

Les candidats dans le canton de Bordeaux-5 :

 

M. Olivier CAZAUX et Mme Gaëlle MOUNIER (VEC)Mme Cécile MIGLIORE et M. Jérôme SIRI (UD)M. Pascal CHAUVET et Mme Chantal MURE (DVG)Mme Stéphanie CHAIGNEAU et M. Jacques COLOMBIER (FN)M. Loïc BOISSON et Mme Brigitte LOPEZ (FdG)Mme Emmanuelle AJON et M. Jacques RESPAUD (SOC)  

Lundi matin, nous recevrons Yves d'Amécourt, chef de file de Gironde Positive, le mouvement qui regroupe la droite, le centre et les chasseurs pour ce scrutin départemental.

À LIRE AUSSI DOSSIER : les départementales en GirondeCARTE : Tous les candidats et les nouveaux cantons de Gironde sur notre carte interactive 

"Et si on baissait le train de vie des élus girondins?"