Politique

Jacques Cresta ne fera pas la campagne présidentielle de Benoît Hamon

Par Stéfane Pocher, France Bleu Roussillon mardi 31 janvier 2017 à 15:56

Le député des Pyrénées-Orientales Jacques Cresta dans la salle des quatre colonnes de l'Assemblée nationale.
Le député des Pyrénées-Orientales Jacques Cresta dans la salle des quatre colonnes de l'Assemblée nationale. © Maxppp -

Le député socialiste de la première circonscription des Pyrénées-Orientales se donne du temps pour déterminer s'il rejoint ou non le mouvement "En Marche !" d'Emmanuel Macron.

Comme une trentaine de parlementaires réformateurs, Jacques Cresta a pris sa décision à l'issue d'une réunion ce mardi à l'Assemblée nationale. Pas question de soutenir aujourd'hui Benoît Hamon. Pas question de faire sa campagne présidentielle.

"Pendant plus de quatre ans, Benoît Hamon et ses amis se sont assis très régulièrement sur toutes les décisions prises par le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, explique Jacques Cresta.

"Je considère que soutenir Hamon est un véritable tête à queue idéologique pour la social-démocratie."

Il y a un problème de compatibilité politique avec le vainqueur de la primaire à gauche" explique Jacques CRETA

"Je me donne du temps", indique le député socialiste de la première circonscription des Pyrénées-Orientales. "Il y a un problème de compatibilité politique avec le vainqueur de la primaire à gauche" de dimanche dernier.

Jacques Cresta confirme son intention d'user de son droit de retrait. Il se donne encore du temps pour déterminer s'il rejoint ou non le mouvement "En Marche !" d'Emmanuel Macron.

"J'observe ce que va va faire Hamon avant de me prononcer sur mon soutien à Macron."

Jacques Cresta d'affirmer ne pas être inquiet pour son investiture socialiste en vue des législatives en juin prochain.