Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Politique

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, en Corse pour deux jours

vendredi 13 avril 2018 à 10:33 Par Hélène Battini, Patrick Vinciguerra et Didier Arnoux, France Bleu RCFM

Le Ministre de la cohésion des territoires est arrivé sur l’île vendredi 13 avril. Entre Bastia et Ajaccio, à la rencontre des élus mais aussi des acteurs du logement social, Jacques Mézard, parlera urbanisme, développement des quartiers et ruralité.

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, dans nos studios RCFM de Bastia
Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, dans nos studios RCFM de Bastia © Radio France - Michelle Castellani

Corse, France

Jacques Mézard a débuté sa visite en Corse ce vendredi dans nos studios France Bleu RCFM de Bastia. Le ministre était l’invité de la rédaction et répondait aux questions de Patrick Vinciguerra.  

Sur la politique du gouvernement en Corse

Ce vendredi à Bastia Jacques Mézard doit s'entretenir avec les bailleurs sociaux, mais aussi visiter le quartier de la Citadelle dans le cadre du programme « Coeur de Ville », puis les quartiers sud. 

Une rencontre avec les élus de la Collectivité est également programmée à la préfecture de Haute-Corse. Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée de Corse, n'y participera pas. " Le dialogue avec le gouvernement n'est pas honnête " dit-il.  Jacques Mézard n'est pas de cet avis, « l'inscription de la Corse dans la constitution, ce n'est pas rien » selon le ministre. 

Gilles Simeoni pour sa part, estime que « cet article encadre si fortement le maigre pouvoir d'adaptation conféré à la collectivité de Corse que le dispositif sera privé de tout effet utile ». « Au-delà des aspects juridiques et techniques, la position du Gouvernement et de l'Etat est constitutive d'un triple déni de démocratie » selon le président de l’Exécutif. 

Le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, invité de la rédaction de RCFM ce vendredi 13 avril 2018. - Radio France
Le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, invité de la rédaction de RCFM ce vendredi 13 avril 2018. © Radio France - Patrick Rossi

Jacques Mézard arrive donc dans un contexte de relations tendues entre la majorité territoriale et Paris, mais n'arrive pas les mains vides. Le ministre de la cohésion des territoires a dans ses cartons des dossiers, plus techniques que politiques. Le premier, le plan « Action cœur de Ville ». Bastia et Ajaccio ont été retenues avec 220 autres villes moyennes. L'objectif est de revitaliser les centres villes. 5 milliards d'euros sur 5 ans vont être injectés au plan national.
 

L'urbanisme fil conducteur de la visite 

Samedi direction la région ajaccienne pour Jacques Mézard à la découverte des projets de la municipalité toujours dans le cadre du projet « Cœur de Ville ». Le ministre doit visiter le quartier sensible des jardins de l’empereur. Il ira enfin sur la commune d'Appiettu, dans le canton de Gravona-Prunelli. Il y rencontrera le maire d'Appiettu, mais aussi ceux d'Alata et de Villanova, pour parler d'urbanisme.

Le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, se rendra à Alata et Appietto le samedi 14 avril 2018. - Aucun(e)
Le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, se rendra à Alata et Appietto le samedi 14 avril 2018. - google

Selon ces maires, la loi littoral, la loi montagne ou encore le PADDUC doivent être adaptés afin de permettre le développement de leur commune. A Appiettu, la commune comptait implanter un nouveau hameau sur le col du Linstinconu, avec une nouvelle école. Impossible, car la loi littoral l'interdit malgré les 8 km qui séparent le site de la partie littorale de la commune, selon le maire d'Appiettu, François Faggianelli.

Le Maire d'Appiettu, François Faggianelli.

A Alata, c'est le PADDUC qui pose problème, sa cartographie des espaces stratégiques agricoles, ne serait pas compatible avec le plan local d'urbanisme, voté en 2006. Etienne Ferrandi annonce qu'il ne changera rien à son PLU.

Etienne Ferrandi, le maire d'Alata