Politique DOSSIER : Poitou-Charentes : dette et impayés

"Je me sens trahi" déclare Cyril Cibert élu PS sur les impayés de l'ex Région Poitou-Charentes

Par Delphine Garnault, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle et France Bleu Poitou mardi 29 mars 2016 à 17:59

Cyril Cibert est conseiller régional socialiste depuis 2010
Cyril Cibert est conseiller régional socialiste depuis 2010 © Radio France - Delphine Garnault

Le conseiller régional socialiste Cyril Cibert prend la parole sur le dossier des impayés de l'ex Région Poitou-Charentes. L'élu châtelleraudais se sent trahi et voudrait des éclaircissements. Il demande à Ségolène Royal de prendre la parole.

Dans le dossier des impayés de l'ex Région Poitou-Charentes, une nouvelle déclaration émane du camp socialiste. Cette fois c'est le conseiller régional PS Cyril Cibert qui prend la parole.

"Je veux connaître la vérité"

"J'ai le sentiment d'avoir été trahi, qu'on ait pu abuser de ma confiance" déplore Cyril Cibert. L'élu précise :"quand on parle de 132 millions d'euros d'impayés, ce n'est pas rien et bien cela n'apparaissait par sur le compte administratif. On se rend compte aujourd'hui qu'il y a des problèmes qu'on s'est exprimé sur des documents pas sincères et ce n'est pas acceptable ". Sur les emprunts qui pourraient être toxiques, même réaction de l'élu "On a voté sur des taux qui n'étaient pas ceux de la réalité, je veux connaitre la vérité".

Cyril Cibert dit avoir été touché dans son intégrité "Même s'il y a des choses plus graves, je veux pouvoir me regarder dans la glace le matin, j'ai été abattu lors de cette annonce. Je nomme personne, j'ai besoin de savoir qui est derrière cela". Un audit interne est en cours de réalisation, la Chambre régionale des comptes examine ce dossier et devrait apporter des éléments à la fin de l'année sur les responsabilités autour de ces impayés.

"Ségolène Royal doit parler"

"Je ne vise pas Ségolène Royal" précise l'élu "mais je crois qu'il faudrait qu'elle s'exprime, nous avons soutenu son volontarisme, j'aimerais qu' elle puisse intervenir pour faire la lumière sur ce qui s'est passé et une fois que les responsabilités seront établies, on verra"

L'hémicycle de la Région Poitou-Charentes sous Ségolène Royal - Maxppp
L'hémicycle de la Région Poitou-Charentes sous Ségolène Royal © Maxppp - Maxppp

"On se réserve le droit de porter plainte"

Cyril Cibert n'exclut pas une action en justice "S'il s"avère qu'on a voté sur des documents pas sincères, moi ca me parait très clair, on se réserve le droit de porter plainte pour abus de confiance. Ca va au delà de la politique" conclut-t-il.

Ecouter l'interview de Cyril Cibert, conseiller régional PS