Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Jean Castex en visite en Guyane insiste sur "le total engagement de la République"

-
Par , France Bleu

En visite en Guyane, durement touchée par le coronavirus, le nouveau Premier ministre a indiqué que "la situation épidémiologique semble s'améliorer''. En cas de récidive de l'épidémie, il promet que l'Etat dotera la Guyane "des moyens nécessaires".

Institut Pasteur de Cayenne, Guyane.
Institut Pasteur de Cayenne, Guyane. © AFP - JODY AMIET

Le Premier ministre Jean Castex est arrivé ce dimanche en Guyane pour une visite express de huit heures sur place, afin de rassurer sur "la pleine mobilisation de l'État" dans ce territoire français d'Amérique du Sud confronté à l'épidémie de coronavirus. La Guyane, toujours placée sous état d'urgence sanitaire comme Mayotte, comptait ce samedi 5.949 cas de coronavirus confirmés - dont 130 hospitalisations et 23 patients en réanimation - et 26 décès. Le pic de l'épidémie est attendu dans la deuxième quinzaine de juillet. Près de neuf lits sur dix, dans les trois hôpitaux de Guyane, sont occupés.

"Cette visite témoigne de la volonté forte d'exprimer à l'endroit de la Guyane et de sa population la solidarité et le total engagement de la République", a indiqué le Premier ministre Jean Castex, accompagné de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, et d'Olivier Véran, ministre des solidarités et de la Santé, pour son premier déplacement en Outre-mer depuis sa nomination à Matignon. 

Je prends devant vous l'engagement que si des éléments nouveaux devaient survenir, nous doterions la Guyane des moyens nécessaires

"J'ai en particulier tenu à m'assurer que les capacités en réanimation, les dotations en masques, en tests étaient suffisantes et je prends devant vous l'engagement que si des éléments nouveaux devaient survenir, nous doterions la Guyane des moyens nécessaires, a-t-il déclaré. La situation épidémiologique semble s'améliorer. Compte tenu de ce qu'on constate dans ce continent ceci ne doit rien au hasard M. le préfet et la mobilisation de l'Etat de l'ensemble des services publics n'est pas étrangère à cette évolution".

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu restera sur place ce lundi 12 juillet, a indiqué le Premier ministre, "auprès des acteurs sociaux et économiques" de la Guyane. "A son retour, après vous avoir entendus, il me dira s'il convient en tout ou partie de renforcer ces dispositifs d'accompagnement. Je veux vous démontrer notre écoute, notre volonté totale de solidarité. Cette crise sanitaire a été et doit être gérée avec un grand professionnalisme et dans la plus grande transparence", a-t-il indiqué.

Population et élus réclament régulièrement l'arrivée de l'hôpital de campagne militaire qui a déjà été mobilisé à Mulhouse et à Mayotte pendant la crise et dispose de lits de réanimation. Impossible, selon le ministre de la Santé, car il s'agit d'une structure "qui prend beaucoup de temps pour être démontée, transportée et remontée". Plusieurs évacuations sanitaires de malades ont été réalisées vers Guadeloupe et Martinique, mais le manque de places dans les hôpitaux antillais commencent à se faire sentir, a indiqué la directrice de l'Agence régionale de Santé (ARS) Clara de Bort. Pour freiner l'épidémie, des mesures de reconfinement ciblé de certains quartiers ou de certaines communes ont été mises en place, et un couvre-feu est en vigueur.

Un geste d'affection au moment où je prends mes fonctions, à l'intention de l'ensemble des territoires ultramarins

Cette visite est aussi "un geste d'affection, d'amitié et de reconnaissance de ma part au moment où je prends mes fonctions à l'intention de l'ensemble des territoires ultramarins, parties intégrantes de notre belle République", a indiqué le Premier ministre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess