Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean Castex annonce 60 millions d'euros d'aide d'urgence aux éleveurs pendant sa visite en Creuse

Jean Castex et Julien Denormandie ont profité de leur visite en Creuse ce samedi pour annoncer une aide d'urgence de 60 millions d'euros à destination des éleveurs en difficulté.

Jean Castex et Julien Denormandie sont en Creuse ce samedi
Jean Castex et Julien Denormandie sont en Creuse ce samedi © Radio France - Benjamin Billot

Jean Castex et Julien Denormandie ne sont donc pas venus les mains vides en Creuse ce samedi. Au terme d'une rencontre - virile mais correcte - avec les syndicats agricoles locaux, le Premier ministre a annoncé une aide d'urgence de 60 millions d'euros, débloquée en faveur des éleveurs français en difficulté. 

Cette aide sera perçue par les éleveurs qui ont gagné moins de 11.000 euros en 2020 et qui ont subi des pertes importantes. Ce dispositif exceptionnel pourra combler jusqu'à 80% des pertes sur l'excédent brut d'exploitation. 

Une annonce qui ne comble pas la FDSEA creusoise, qui par la voix de son Président Christian Arvis, pose la question de l'efficacité de cette aide exceptionnelle : "ça veut dire qu'il va encore falloir faire des dossiers administratifs, qu'il va falloir prouver qu'on a eu une perte d'excédent brut d'exploitation. J'aurais préféré un fond d’allègement des charges avec une prise en charge des cotisations sociales et un report des annuités bancaires, ça aurait été beaucoup plus simple. Là, tous les éleveurs y prétendaient et ça aurait été beaucoup plus efficace"

L'annonce de cette aide est donc intervenue à la fin d'une table ronde entre le Premier ministre, le ministre de l'agriculture, les représentants des syndicats agricoles creusois et la coopérative CELMAR - où a eu lieu la rencontre. Jean Castex a parlé de la Creuse agricole comme d'un département en "crise grave" avec des "situations très compliquées"

Les revenus des agriculteurs une nouvelle fois au cœur des discussions

Au cœur des discussions, le revenu des agriculteurs et notamment la déception de la loi EGalim, qui devait rééquilibrer les forces au sein des négociations entre les producteurs agricoles et la grande distribution notamment en bâtissant les prix à partir du coût de production. Une loi qui est un échec pour le moment. "Le compte n'y est pas" a reconnu le Premier ministre "mais l'objectif était bon. Ce sont des chantiers extrêmement lourds, car il s'agit de changer des façons de faire qui durent depuis des années"

La FDSEA a une nouvelle fois pointé du doigt la grande distribution et a demandé de punir ceux qui ne jouent pas le jeu de la loi EGalim par des amendes sévères. Ce à quoi Julien Denormandie a répondu que les contrôles avaient augmenté, que les services de l'Etat en avaient réalisé autant dans les six dernières semaines que dans les six mois précédents et a fait remarquer qu'Intermarché risquait une amende de 150 millions d'euros pour des pratiques commerciales envers une petite centaine de fournisseurs (l'enseigne assure que les faits reprochés ne concernent pas les relations commerciales avec les producteurs agricoles français). 

Le constat d'échec de la loi EGalim est quoi qu'il en soit partagé par tous, et selon Julien Denormandie, il est temps de se demander "ce qui n'a pas marché". Jean Castex a tenu à rassurer les éleveurs, son gouvernement a "la volonté politique" de les aider à améliorer leurs revenus, "même si c'est difficile"

Arrivée de Jean Castex à la CELMAR
Arrivée de Jean Castex à la CELMAR © Radio France - Benjamin Billot

Autre préoccupation : les sécheresses à répétition en Creuse

Autre sujet posé à plusieurs reprises sur la table par les syndicats : les sécheresses qui se répètent en Creuse depuis plusieurs années. Jean Castex a largement hoché la tête quand le sujet est arrivé, mais peu de solutions ont été avancées. Pascal Lerousseau, le Président de la Chambre d'agriculture a demandé que les agriculteurs puissent réaliser des retenus pour stocker l'eau - une demande qui revient régulièrement. 

Les petites retraites des agriculteurs ont également été évoquées, elles sont souvent inférieurs à 700 euros par mois. Julien Denormandie s'est engagé à ce que la revalorisation des retraites des agriculteurs à 85% du SMIC soit effective dès le 1er septembre prochain. 

Le Premir ministre visite les installations de la CELMAR à la Souterraine
Le Premir ministre visite les installations de la CELMAR à la Souterraine © Radio France - Benjamin Billot

Avant cette visite à la CELMAR et cette table ronde avec les acteurs du monde agricole creusois, Jean Castex et Julien Denormandie ont visité le GAEC Les Mazeires à Saint-Eloi, où ils ont notamment pu déguster quelques produits creusois. 

Impossible de repartir de Creuse sans avoir manger quelques bons produits
Impossible de repartir de Creuse sans avoir manger quelques bons produits © Radio France - Benjamin Billot

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Premier ministre et le ministre de l'Agriculture ont terminé leur passage en Creuse par une visite à l'hôpital de Guéret

Choix de la station

À venir dansDanssecondess