Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Jean-Christophe Lagarde mis en cause dans une enquête sur le clientélisme à Bobigny

-
Par , France Bleu Paris

Jean-Christophe Lagarde, député de Seine Saint Denis et ex-maire de Drancy est mis en cause dans une enquête sur le clientélisme à Bobigny. Enquête publiée par une journaliste de l'AFP qui dénonce un système quasi mafieux.

Jean-Christophe Lagarde soupçonné de clientélisme dans une enquête journalistique
Jean-Christophe Lagarde soupçonné de clientélisme dans une enquête journalistique © Maxppp - Aurelien Morissard

Des candidats aux municipales s'entoureraient-ils de gens peu scrupuleux pour inciter les électeurs à voter pour eux ? Les plus persuasifs de ces influenceurs pourraient être des religieux, parfois intégrés aux équipes de campagne des candidats. C'est ce que démontre une enquête de la journaliste Eve Szeftel, journaliste AFP en Seine Saint Denis, dans un livre intitulé "Le Maire et les barbares" (Albin Michel) et que révèle Le Point. Selon elle, Jean-Christophe Lagarde s'appuierait sur son entourage des personnes qui travaillent pour lui à Bobigny.

Dans son enquête, la journaliste dénonce les méthodes de Jean-Christophe Lagarde et de ses proches dans le 93.

"Tout commence par un tract placardé à Bobigny la nuit du 3 au 4 juin 2014" que découvre Eve Szeftel. Trac dénonçant des liens entre la municipalité et le "gang des barbares", cette vingtaine de jeunes qui avaient séquestré et tué Ilan Halimi explique l'hebdomadaire.

Mis en cause, le député du département de Seine-Saint-Denis et patron de l'UDI se défend : « Il y a toujours des imbéciles pour croire aux manipulations ».

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu