Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-François Fountaine : "Sans Emmanuel Macron, on avait le risque d'un second tour Marine Le Pen - François Fillon"

Charente-Maritime, France

Au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle, le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine, était l'invité de France bleu La Rochelle ce lundi matin

Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle
Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle © Maxppp - Maxppp

Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, lui-même exclu du Parti socialiste lors des dernières municipales, soutient activement Emmanuel Macron. Le candidat d'En Marche, encore inconnu du grand public il y a deux ans, affrontera Marine Le Pen le 7 mai pour le second tour des élections présidentielles : il a obtenu 23,7 % des suffrages selon des résultats presque définitifs. La candidate du Front national est à 21,4 %.

C'est un pari exceptionnel qu'Emmanuel Macron a fait" - Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle

"C'est quelqu'un avec un potentiel considérable. Avec un dynamisme et une volonté exceptionnelle. C'est un bien pour la France d'avoir une personnalité comme lui", souligne le maire PRG (Parti radical de gauche) de La Rochelle. Il poursuit : "J'espère que dans quinze jours la France aura le visage de ce nouveau président : rien que cela sera une très belle image sur le plan international."

Marine Le Pen en baisse à La Rochelle

Le rejet des électeurs du Parti socialiste au pouvoir et le rejet de François Fillon et de ses affaires a joué en faveur d'Emmanuel Macron selon lui : "C'est certain qu'il a eu un alignement des planètes. Il bénéficie clairement de toutes ces circonstances". Autre motif de satisfaction pour le maire de La Rochelle : le score en baisse de la candidate du Front national dans sa ville avec un peu plus de 12 % des suffrages. "Les Rochelais rejettent Marine Le Pen et c'est une excellente chose."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess