Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Jean-François Humbert perturbe la campagne de la droite à Besançon

lundi 26 août 2013 à 20:42 Par Thomas Séchier, France Bleu Besançon

La rumeur enflait depuis quelques semaines, et Jean-François Humbert l'a confirmée ce lundi matin. Le sénateur du Doubs (ex-UDF) sera bien candidat aux municipales en 2014 à Besançon. C'est le troisième candidat de droite à se déclarer dans la capitale comtoise.

Jean-François Humbert
Jean-François Humbert © Radio France - Thomas Séchier

C'est à moitié une surprise : Jean-François Humbert est bel et bien candidat aux élections municipales de 2014 à Besançon. Le sénateur du Doubs et ancien président UDF du Conseil Régional, vient donc semer le trouble à droite et surtout à l'UMP, qui a désigné à l'unanimité Jacques Grosperrin comme candidat à la mairie. Avec ce dernier et l'UDI Philippe Gonon, c'est le troisième candidat de la droite à se présenter officiellement.

Coup de bluff ?

Le dissident va réunir 54 autres noms sur une liste sans étiquette partisane, à "connotation centriste", avec un programme centré sur la baisse de la fiscalité et le renforcement de Besançon comme capitale régionale.

Une demi-surprise donc, car après 2001 et 2008, c'est la troisième fois que le trublion de la droite locale envisage de se présenter.

Le reportage de Thomas Séchier.

Humbert municipales / ENRO

C'est donc un sérieux coup porté à la campagne de Jacques Grosperrin, qui travaille à présenter une liste commune avec l'UDI (centre droit). Mais Jean-François Humbert réfute toute volonté de division.

Humbert municipales / PIF (Humbert)

L'actuel sénateur du Doubs - qui n'est pas membre de l'UMP mais du groupe UMP au Sénat - s'estime par ailleurs légitime à faire campagne à Besançon, lui qui est né dans la capitale comtoise mais s'est souvent revendiqué du Haut-Doubs, là où il a gagné la plupart de ses mandats électifs.

Humbert municipales / BOB

Ce rebondissement fait en tout cas les affaires de la gauche et de Jean-Louis Fousseret, qui, s'il n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature, souhaite briguer un troisième mandat consécutif.

Les élections municipales auront lieu en mars 2014.