Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Jean-Jacques Ferrara invité du club de la presse sur RCFM

lundi 28 mai 2018 à 17:03 Par Hélène Battini et Pierre-Louis Alessandri, France Bleu RCFM

Jean-Jacques Ferrara était l’invité du club de la presse ce lundi sur RCFM. Déchets, prochaines échéances électorales ou encore nomination de la nouvelle préfète de Corse, le député LR de Corse-du-Sud s’est exprimé sur de nombreux sujets.

Jean-Jacques Ferrara invité du club de la presse sur RCFM
Jean-Jacques Ferrara invité du club de la presse sur RCFM © Radio France - rcfm

Corse, France

Le député LR de Corse-du-Sud a évoqué le sujet qui fâche ce lundi sur RCFM, à savoir la crise des déchets. Jean-Jacques Ferrara l’affirme, depuis 2015 date à laquelle il a pris les rênes de la CAPA, rien ne s’est passé ! Il s'est dit consterné depuis la dernière crise des déchets qu'aucune solution globale n'ait été envisagée et il a rappelé que la CAPA avait projeté un plan qui aurait permis de réduire de 50 % le traitement des déchets de toute la Corse. Il ne s'est pas montré opposé à la mise en place d'un incinérateur.

« Il y a peut-être plusieurs solutions, il ne faut en exclure aucune. Là on parle d’un problème technique, il ne faut pas avoir de position politique. Lorsque j’ai entendu le président de l’exécutif dire que la solution en matière de déchets était politique je vous avoue que je ne comprends pas. L’assemblée de Corse a exclu l’incinérateur, très bien la messe est dite. Maintenant on ne parle plus d’incinérateur, c’est de la valorisation énergétique, de la même façon on ne parle plus de centres d’enfouissement mais de stockage. Enfouir est la pire solution, il faut transformer le déchet en une source de revenu. »

Les municipales : surprises ou confirmations ? 

Jean-Jacques Ferrara s’est également exprimé concernant les prochaines échéances municipales. Le député semble plutôt confiant.

« Laurent Marcangeli a démissionné de son parti mais ses idées n’ont pas changé, ce n’est pas parce qu’il a démissionné des LR que nous ne sommes plus d’accord. Localement il faut peut-être avoir une vision différente que celle que l’on a lorsque l’on siège à Paris. Il y aura les municipales qui vont aussi apporter leur lot de surprises ou de confirmations, je n’ai pas de craintes parce qu’Ajaccio a beaucoup travaillé, que ce soit à la CAPA, à la mairie, avec des résultats visibles ou qui le seront dans quelques années. Les électeurs ne sont pas aveugles, ils se rendent compte de la mutation d’Ajaccio. »

Une femme préfète c’est mieux qu’un préfet !

Enfin, Jean-Jacques Ferrara a donné son sentiment suite à la nomination de la nouvelle préfète de Corse. Et là, clairement selon le député, Josiane Chevalier dispose d’un avantage évident.

«Je me suis félicité de sa nomination, c’est une excellente initiative, on n’a pas le même comportement avec une dame qu’avec un homme. Les premiers entretiens que j’ai eu avec elle me laissent penser qu’elle va être très présente sur le terrain, elle a une volonté de réussir et de travailler avec les deux présidents. _Son prédécesseur avait une volonté de dialogue mais peut-être qu’il n’a pas réussi et qu’_elle réussira peut-être parce-que c’est une dame ! »

L’intégralité du club de la presse de ce lundi 28 mai 2018.