Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Jean-Louis Fousseret: je soutiendrai le candidat investi par La République En Marche

jeudi 13 septembre 2018 à 11:17 Par Christophe Mey et Marion Streicher, France Bleu Besançon

Alors que les grandes manoeuvres ont commencé à Besançon en vue de élections municipales de 2020, le maire Jean Louis Fousseret refuse de désigner un dauphin. Il soutiendra, dit-il, le candidat qui aura été choisi par la commission nationale d'investiture de La République En Marche.

"Je regarde les candidatures avec intérêt.....mais ce sont des positionnements beaucoup trop hâtifs"
"Je regarde les candidatures avec intérêt.....mais ce sont des positionnements beaucoup trop hâtifs" © Radio France

Besançon, France

De tribunes en déclarations de candidature plus ou moins voilées, les grandes manoeuvres ont commencé à Besançon en vue de élections municipales de 2020. Mais le maire LREM Jean-Louis Fousseret  veut se placer au dessus de la mêlée. Pour lui, il n'est pas anormal que chacun prenne position, à un an et demi du scrutin, mais la priorité du maire reste d'appliquer le programme sur lequel il a été élu en 2014.

Et d'énumérer une liste de projets en cours de finalisation, comme la rénovation du Musée des Beaux Arts,  la livraison des premiers logements à prix abordables du quartier Vauban, l'agrandissement de la Rodia, la création aux Haut du Chazal  du parc d'activité Thémis Santé, la construction de la cité administrative Viotte, etc...  

Ma succession rend fébrile"

"ce qui m'intéresse ce sont les projets, tout le reste ce sont des positionnement hâtifs, des péripéties"

"Ma succession rend fébrile", analyse Jean-Louis Fousseret, qui confirme qu'il ne repartira pas pour un nouveau mandat, "je m'en tiens à mon programme, et j'ai du pain sur la planche. C'est normal que chacun prenne position, mais si on ne parle que de ça pendant un an et demi, ce n'est pas possible. "

"que l'on me cite un seul exemple de quelque chose que je n'ai pas fait...le reste c'est de l'agitation"

Ne pas voter le budget: la ligne rouge à ne pas franchir

La création d'un intergroupe au sein du conseil municipal pour maintenir le cap à gauche face à La République En Marche n'inquiète pas le maire.  "Oui,  je me suis engagé à LREM au plan national, mais au niveau municipal nous avons un engagement commun autour de notre programme, je m'y tiens.".  Craint-il d'être mis en minorité lors du vote du budget? Jean Louis Fousseret n'y croit pas: "c'est la ligne rouge à ne pas franchir, ça voudrait dire qu'on perd de vue l'intérêt des bisontins au profit d'intérêts personnels ou partisans". 

"on doit être solidaire pour le budget, c'est la base de l'accord que nous avons passés"

Le maire de Besançon se refuse à désigner un dauphin. Eric Alauzet? "Je ne sais pas s'il sera candidat, j'en discuterai avec lui". Qui aurait sa préférence ? Jean Louis Fousseret ne le dit pas. Il soutiendra, affirme-t-il, le candidat désigné par la commission nationale d'investiture de La République En Marche, son nom devrait être connu en mai ou juin prochain. Et quelle place le maire sortant prendra-t-il dans la campagne? "Je serai derrière le candidat s'il a besoin de moi, si ce n'est pas le cas je le laisserai faire". 

"J'attends ce que va dire la commission d'investiture"