Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Jean-Luc Bohl : "Nous sommes les remparts de la République"

mardi 8 janvier 2019 à 9:01 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

Gilets jaunes, métropole, Amazon, élections municipales : invité de France Bleu Lorraine ce mardi, Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole, a évoqué les grands dossiers qui feront l'actualité en 2019.

Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole
Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole © Maxppp - Alexandre MARCHI

Moselle, France

Au lendemain de ses vœux pour 2019 au centre des congrès de Metz, le président (UDI) de Metz Métropole et maire de Montigny-lès-Metz, Jean-Luc Bohl a tracé sur France Bleu Lorraine ses priorités pour les douze mois à venir.

Les gilets jaunes : inquiétude et confiance 

Alors que le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour tenter d'endiguer les débordements en marge des manifestations, Jean-Luc Bohl ne cache pas son "inquiétude" face aux violences "inadmissibles" qui visent les forces de l'ordre. Mais il affiche également sa confiance en la justice pour sanctionner les fautifs. Il estime également nécessaire d'être à l'écoute des inquiétudes de ses concitoyens.  Devant le souhait d'Emmanuel Macron de lancer un grand débat national, il rappelle le rôle primordial des élus locaux dans le dialogue direct. "Nous (les élus locaux) avons une expertise. Nous sommes des remparts de la République, des soldats de la démocratie par la mission qui nous a été confiée par les urnes. Et si les gens ne sont pas contents de nous, ils ne votent plus pour nous. C'est comme cela que ça se passe."

2019 : année d'Amazon ? 

Jean-Luc Bohl n'officialise pas encore l'arrivée du géant américain du e-commerce sur la zone de Frescaty. "Nous sommes toujours tenus à un devoir de réserve. Encore quelques semaines de patience." Il rappelle la création de plus de 600 emplois sur la base aérienne abandonnée par les militaires, "avec des entreprises de l'économie sociale et solidaire, des PME qui fructifient, le FC Metz qui arrivera cet été." Pour Amazon, "on croise les doigts et on va aller brûler quelques cierges à St Etienne de Metz pour voir se réaliser ce pour quoi nous nous battons depuis plusieurs mois."

Priorité à l'environnement

Avec l'emploi, c'est l'autre préoccupation essentielle du président de Metz Métropole qui cite Mauriac : "Rien ne sert de conquérir la Lune si on en vient à perdre la terre." Une mission dans laquelle il soutient que chacun a un rôle à jouer, élus et habitant. Développement des déplacements doux, valorisation des déchets, préservation de la biodiversité, poursuite de la reconquête du Mont Saint Quentin figurent au rang des efforts à poursuivre.

Et après ? 

Maire de Montigny-lès-Metz depuis 2001 et président de Metz Métropole depuis 2008, Jean-Luc Bohl compte t-il rempiler en 2020 à l'occasion des élections municipales et communautaires ? A 59 ans, il ne se sent pas encore "trop âgé ni pourri de l'intérieur. S'il faut être utile, je continuerai à l'être."