Politique

Jean-Luc Mélenchon attendu en Dordogne après l'histoire de l'apéro

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord lundi 10 février 2014 à 18:48 Mis à jour le mardi 11 février 2014 à 16:20

Jean-Luc Mélenchon grand absent du meeting du Front de Gauche à Périgueux
Jean-Luc Mélenchon grand absent du meeting du Front de Gauche à Périgueux © RF/AFP

Jean-Luc Mélenchon sera à Bergerac ce mardi. Il anime une réunion publique à 20h. Le patron du parti de gauche vient une semaine après l'affaire de "l'apéro avec l'UMP" qui a valu à la tête de liste du Parti de gauche à Périgueux d'être destituée.

Une semaine après la destitution de la tête de liste parti de gauche à Périgueux pour cause d'apéro avec l'UMP, Jean-Luc Mélenchon vient à Bergerac ce mardi. L'affaire dont se sont emparés tous les médias a fait le tour de France. La visite de Jean-Luc Mélenchon en terre périgourdine est donc très attendue. D'autant que Jean-Luc Mélenchon ne s'est pas fait que des amis en qualifiant son ex tête de liste Maurice Melliet de "parent pouilleux"

Le patron du PC en Dordogne écrit une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Le député européen vient soutenir la liste aux municipales à Bergerac EELV/Parti de gauche menée par Lionel Frel. Mais là aussi sa visite n'est pas du goût de tout le monde, à commencer par ses partenaires politiques. Le Parti communiste, par l'entremise de son secrétaire départemental, Laurent Péréa, s'étonne de cette visite, le jour où le maire socialiste sortant, Dominique Rousseau, avec qui les communistes font liste commune, organise sa 1re réunion publique.

Dans une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon et avec ironie, Laurent Péréa estime qu'il ne s'agit sûrement que "d'un simple hasard" . Il revient également sur l'affaire de l'apéro et les mots utilisés par Jean-Luc Mélenchon pour qualifier Maurice Melliet. Il parle "d'écart de langage" et estime que les "concitoyens attendent autre chose de leurs politiques". 

Lionel Frel, candidat EÉLV-PG à Bergerac : "Les soucis de M. Melliet, vu de Bergerac, ça ne m'intéresse que peu."

À Bergerac, Lionel Frel, le candidat EÉLV-PG investi par Jean-Luc Mélenchon, serre les rangs et soutient son parti. Il répond à Laurent Péréa et aux communistes : "Ils étaient bien contents de trouver M. Mélenchon au moment de la présidentielle, s'ils préfèrent lui tourner le dos maintenant, c'est leur problème."

La visite de Jean-Luc Mélenchon à Bergerac

Partager sur :