Politique

Jean-Luc Mélenchon fait sa rentrée politique à Toulouse

Par France Bleu Toulouse, France Bleu Toulouse dimanche 28 août 2016 à 16:58

Jean-Luc Mélenchon a organisé un pique-nique de la France insoumise
Jean-Luc Mélenchon a organisé un pique-nique de la France insoumise © Maxppp - Maxppp

L'ancien patron du Front de Gauche était à Toulouse ce dimanche au nom de son nouveau mouvement : La France insoumise. Jean-Luc Mélenchon se présente sans l'étiquette d'un parti politique à l'élection présidentielle de 2017, mais se revendique "vrai" socialiste.

"Je suis écolo, je suis républicain et pas mal socialiste, au sens du socialisme, pas le machin de la fabrique là". C'est non sans sarcasme que Jean-Luc Mélenchon s'est présenté, ce dimanche comme candidat à l'élection présidentielle de 2017. Il fait référence à la majorité de gauche, qui se réunit ce lundi à Colomiers pour   une journée de travail sur le thème de "l'essentiel, c'est la République". Un meeting de rentrée politique du Parti Socialiste. "Le début de la tournée d'adieux", d'après Jean-Luc Mélenchon, qui s'est exprimé devant 2500 personnes ce dimanche au jardin de l'observatoire à Toulouse.

"Le début de la tournée d'adieux pour le PS"

Jean-Luc Mélenchon a affirmé qu'il n'est "pas question de participer à la primaire de la gauche". Il ne se présente plus sous l'étiquette politique du Front de Gauche, comme il l'a fait en 2012, mais avec un mouvement : la France Insoumise : "On nous dit qu'il y a plein de candidats à gauche. Peut-être, mais de quoi parlez-vous ? Il y a plein de candidats à la primaire, qui n'est pas celle de la gauche mais du parti socialiste. Pourquoi je dis que ce n'est pas de la gauche, d'abord parce qu'ils ne sont pas de gauche, et deuxièmement, parce que c'est pas juste, les Verts aussi font une primaire entre eux. Ce qui fait deux primaires de la gauche ! Et voilà qu'il y a trop de candidats alors faites une primaire pour savoir qui va à la primaire !" s'exclame Jean-Luc Mélenchon, toujours avec sarcasme.

Jean-Luc Mélenchon, au jardin de l'observatoire à Toulouse.

"Si nous n'allons pas à la primaire, c'est parce que nous ne sommes pas d'accord pour en respecter le résultat qui ne nous convient pas, c'est parce que si jamais Manuel Valls ou François Hollande la gagne, jamais nous ne ferons campagne pour eux", conclue le candidat à l’élection présidentielle.

Manuel Valls qui sera d'ailleurs présent au meeting de rentrée de la majorité socialiste ce lundi à Colomiers. 2000 personnes sont attendues.

Partager sur :