Politique

Jean-Marc Pujol candidat à la présidence de l’agglo

Par François David, France Bleu Roussillon mercredi 2 avril 2014 à 10:50

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan
Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan © MaxPPP

C'est un coup de tonnerre : si Jean-Marc Pujol martèle depuis des mois qu’il est totalement hostile au cumul des mandats, le maire de Perpignan pourrait s’asseoir bientôt dans le fauteuil de président de l’agglomération Perpignan-Méditerranée.

Voilà qui pourrait jeter encore davantage le discrédit sur la parole politique. Jean-Marc Pujol, tout juste réélu maire de Perpignan, est candidat à la présidence de l’agglomération Perpignan-Méditerranée (qui regroupe 36 communes de la Plaine du Roussillon). Les maires UMP de l'agglomération, réunis mardi soir, l'ont désigné à l'unanimité comme leur favori pour cette fonction. Le sénateur-maire du Soler, François Calvet, a même décidé de lui laisser la place, alors que lui-même briguait la présidence. Jean-Marc Pujol indique qu'il n'avait "pas prévu " cette possibilité, mais qu'il "répond favorablement " à la demande des maires.

Agglo Pujol 01

Pourtant depuis des mois, il l’avait promis, il l’avait juré : Jean-Marc Pujol serait maire de Perpignan "à plein temps " , il était totalement opposé au cumul des mandats. L'élu UMP se justifie en indiquant qu'être président d'une agglomération, "c'est une fonction, et pas un mandat ".

Pas besoin de remonter loin dans les archives. Dimanche soir , lors de sa première conférence de presse après sa réélection, Jean-Marc Pujol affirmait : **

"Je me suis appliqué depuis des années le non-cumul des mandats. Je suis l’un des rares à l’avoir fait. Parce que je suis convaincu que c’est une mauvaise solution pour la France ".

9h Pujol non-cumul

Réaction de Jacques Cresta , député et candidat PS à la mairie de Perpignan : « Je constate que Jean-Marc Pujol, pas encore élu Maire de Perpignan, renie une de ses principales promesses en candidatant à la Présidence de l'Agglomération, cela promet pour les autres engagements qu'il a pris devant les Perpignanais. »

PAF 1 / Agglo/ Réaction Cresta

Réaction de Louis Aliot , candidat Front national à la mairie de Perpignan : « J.M. Pujol ne respecte pas ses engagements 48 heures après le vote ! Un désaveu pour les citoyens perpignanais qui se sont fait avoir… une nouvelle fois ! (…) Un mépris des électeurs, une désillusion et des conséquences pour la crédibilité de la politique dans un moment de doute et de tendions…. Rien de bon pour la démocratie ! »

Réaction de Hermeline Malherbe , président socialiste du Conseil général des Pyrénées-Orientales : "Je suis consternée par ces petits arrangements entre amis destinés à désigner le prochain candidat à la présidence de l'Agglomération de Perpignan. Comme quoi, certaines personnalités politiques n'attachent pas grande valeur à la parole donnée aux électeurs. (...) Je considère que Perpignan et les communes de l'agglomération méritent davantage de considération de hauteur politique."