Politique

Jean-Marie Le Pen aurait caché 2,2 millions d'euros en Suisse

Par Thibaut Lehut, France Bleu lundi 27 avril 2015 à 17:52 Mis à jour le lundi 27 avril 2015 à 17:58

Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse en 2015
Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse en 2015 © MaxPPP

Le président d'honneur du Front national est accusé ce lundi par le site d'information Mediapart d'avoir détenu un compte bancaire non déclaré en Suisse.

Jean-Marie Le Pen bénéficie-t-il ou a-t-il bénéficié d'un compte bancaire "caché" en Suisse abritant 2,2 millions d'euros ? C'est en tout cas ce qu'affirme Mediapart (article payant à lire ici) ce lundi. Le site d'information en ligne explique que le président d'honneur du Front national avait mis en place un "trust placé sous la responsabilité légale de son majordome, Gérald Gérin". Deux banques sont impliquées (HSBC et la Compagnie bancaire helvétique), pour des fonds ayant transité entre la Suisse et les Bahamas.

"2,2 millions d'euros déposés sur le compte, dont 1,7 million sous forme de lingots et de pièces d'or"

Toujours selon Mediapart, "2,2 millions d'euros ont été déposés sur le compte de ce trust, dont 1,7 million sous forme de lingots et de pièces d'or", des éléments envoyés par "le service antiblanchiment Tracfin au parquet de Nanterre". Mediapart affirme aussi avoir eu connaissance d'un "courrier daté de 2008, dans lequel Gérald Gérin reconnaît être l'ayant droit du trust", courrier qui "a été communiqué à la justice". Outre le majordome de Jean-Marie Le Pen, Gérald Gérin est par ailleurs "le trésorier des associations de financement Cotelec et Promelec" (qui participent aux financements des campagnes électorales du parti) et "l'assistant parlementaire de l'eurodéputée FN Marie-Christine Arnautu".

Jean-Marie Le Pen et Gérald Gérin, son majordome, en 2007. - Maxppp
Jean-Marie Le Pen et Gérald Gérin, son majordome, en 2007. © Maxppp

Gérald Gérin serait donc l'ayant droit de Baleton Marketing United "depuis 2008". "Cette structure gérée depuis Genève par Me Marc Bonnant, un avocat d'affaires, a détenu un compte ouvert à la HSBC jusqu'en mai 2014. À cette date, le compte aurait été clôturé et les fonds transférés aux Bahamas, sur un compte ouvert auprès de la Compagnie bancaire helvétique (CBH)".Contactés par Mediapart, ni l'entourage de Jean-Marie Le Pen ni les banques n'ont souhaité commenté cette information. Jean-Marie Le Pen avait déjà reconnu en avril 2013 avoir détenu un compte en Suisse ouvert à l'UBS en 1981. Le co-fondateur du FN fait par ailleurs l'objet d'une enquête judiciaire, depuis fin 2013, s'intéressant à un enrichissement évalué à 1,1 million d'euros de son patrimoine entre 2004 et 2009.