Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-Patrick Gille député de Tours votera Emmanuel Macron sans état d'âme

-
Par , France Bleu Touraine
Tours, France

Sans état d'âme, Jean Patrick Gille député socialiste sortant dans la 1ière circonscription d'Indre-et-Loire appelle à voter Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, c'est pour lui une question de principe, il faut empêcher le Front National de prospérer.

Jean-Patrick Gille député socialiste sortant sur la 1ière circonscription d'Indre-et-Loire
Jean-Patrick Gille député socialiste sortant sur la 1ière circonscription d'Indre-et-Loire © Maxppp - Maxppp

Moins difficile de voter Macron que voter Chirac en 2002

"Face au Front National, il n'y a pas à discuter, il n'y a pas à avoir d'état d'âme, faut pas laisser prospérer l'extrême-droite, c'est une question de principe. Je ne comprends pas que d'autres organisations politiques s'interrogent. Franchement, c'est moins compliqué d'aller voter Macron que ça ne l'a été d'aller voter Chirac. C'est aussi pour ça, que certains hésitent, car ils disent - vous nous refaites le coup avec jacques Chirac - c'est pas le coup : là, c'est une question de principe par rapport à l'extrême-droite".

"Un processus électoral d'élimination"

"On a vécu", dit le député socialiste sortant de la première circonscription de Tours, " un processus électoral particulier, dès les primaires ça a été un processus d'élimination, d'où la frustration que ressentent beaucoup de personnes, une frustration qui pourrait se libérer lors des élections législatives. "On va élire un Président" dit encore jean-patrick Gille "qui se dit ni de droite, ni de gauche, du coup on aura un Président en marche, mais on ne sait pas dans quelle direction !" et c'est donc l'élection législative qui donnera l'orientation au gouvernement.

Jean Patrick Gille, député sortant sur la 1ière circonscription, lancera sa campagne pour l'élection législative samedi 29 avril . Il devrait avoir face à lui (pour l'instant) 9 autres candidats :

Céline Ballesteros pour le parti Les Républicains; Laurence Lecardonnel pour le Front National, Anne Brunet Lutte Ouvrière, Philippe Chalumeau En Marche, Léonard Léma PCF, Claude Bourdin La France Insoumise, Christophe Dupin EELV, Lionel Béjeau Debout la France, Bruno de Jorna 577 pour la France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess