Politique

Jean-Pierre Door sera sans doute le président du parti Les Républicains dans le Loiret

Par Anne Oger, France Bleu Orléans mercredi 13 janvier 2016 à 6:22

Le député-maire de Montargis succédera à Eric Doligé
Le député-maire de Montargis succédera à Eric Doligé © Maxppp - Francois Lafite/Wostok Press

Le député-maire de Montargis est le seul candidat à la présidence du parti Les Républicains dans le Loiret, les militants voteront le 30 et le 31 janvier

Il y a un an, en quittant le conseil départemental du Loiret, Eric Doligé, le patron de l'UMP, avait annoncé aussi qu'il quitterait ce poste prochainement. Et il avait désigné Olivier Carré, le député alors premier adjoint au maire d'Orléans, pour lui succéder. Mais depuis, Olivier Carré est devenu maire d'Orléans, et il le dit "le maire de tous les orléanais ne peut pas être en même temps chef de parti". C'est donc Jean-Pierre Door, bientôt 74 ans, qui prendra le relais. Si les militants du parti Les Républicains lui accordent leur confiance à la fin du mois, bien sûr, mais le suspens est assez mince, puisqu'il est le seul candidat.

Rester neutre pour la primaire à droite

C'est un mandat de deux ans, au plus, mais il sera bien occupé, puisque le nouveau président Les Républicains devra organiser la primaire à droite pour la présidentielle 2017, à l'automne prochain. Les responsables politiques du Loiret lui ont demandé de s'engager à rester neutre, "c'est ce que j'ai promis dans ma profession de foi aux militants" assure Jean-Pierre Door. "Ca n'empêche pas d'avoir des opinions personnelles" ajoute le député-maire de Montargis, qui avait soutenu Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. Les autres parlementaires du Loiret sont beaucoup plus partagés dans leur soutien aux candidats de la primaire, entre Serge Grouard, qui soutient François Fillon,  Olivier Carré et Claude de Ganay  plus proches de Bruno Lemaire, Eric Doligé et Jean-Noël Cardoux étant plutôt favorables, eux, à une candidature de Nicolas Sarkozy.