Politique

Jean Pierre Raffarin : "La Région est sortie du sectarisme"

Par Delphine Garnault, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle, France Bleu Périgord et France Bleu Poitou vendredi 2 septembre 2016 à 9:14

Jean-Pierre Raffarin interrogé depuis le Palais des Congrès de Poitiers
Jean-Pierre Raffarin interrogé depuis le Palais des Congrès de Poitiers © Radio France - Vincent Hulin

Jean-Pierre Raffarin s'est exprimé sur différents sujets ce vendredi matin à l'occasion de sa rentrée politique dans le Poitou. Le sénateur de la Vienne, ex président de la Région Poitou-Charentes, a notamment déclaré que la Région était sortie du "sectarisme" avec Alain Rousset.

D'Alain Juppé à l'Institut Robuchon en passant par la crise du lait et le burkini : Jean-Pierre Raffarin a donné son point de vue sur les sujets d'actualité du moment. C'était ce vendredi matin sur France Bleu Poitou. Le sénateur de la Vienne, ex Premier Ministre, a répondu aux questions de Vincent Hulin. Morceaux choisis ici

"Emmanuel Macron : un OVNI"

"C'est un coup dur pour le président attaqué à droite par Emmnanuel Macron et à gauche par Arnaud Montebourg". "Quand on a la chance d'avoir la quarantaine, et qu'on quitte le pouvoir, qu'on part sur les marchés, c'est paradoxal. Pour la politique il faut des nerfs, de l'expérience, certes, il a cette fraicheur mais il va vite se rendre  compte que quand on est dans l'arène ce n'est pas facile. Il est un peu objet volant non identifié."

Avec Nicolas Sarkozy, "on a un certain nombre de désaccords politiques, je ne suis pas favorable à l'exercice solitaire du pouvoir. La vraie autorité c'est celle de Juppé, elle est naturelle, elle est calme, ce n'est pas l'actualité qui fait la constitution"

Pour les législatives qui suivront la présidentielle, "il faut qu'on discute pour une entente à droite et au centre, il faut un renouvellement Olivier Chartier (conseiller régional) , Enguerrand delannoy (maire de St Pierre de Maillé dans la Vienne) ont expérience et fraicheur."

Le concept Poitou ne doit pas mourir

Dans la région, "le socialisme de Mme Royal a été battu.  Il y avait deux socialismes : on a un président de région tourné vers les entreprises et l'emploi. Je ne suis pas devenu socialiste avec Alain Rousset mais nous avons avec lui des sujets en commun. C'est compatible , on est sorti du sectarisme et c'est heureux"

"Il faut garder notre proximité avec les Deux-Sèvres et je suis content que Bruno Belin président du Conseil Départemental de la Vienne et le président des Deux-Sèvres aient adopté la stratégie Poitou"

L'Institut Robuchon c'est difficile " il y a des complexités administratives, c'est un monument historique mais les financements sont là".

Jean-Pierre Raffarin a, enfin, répondu à un question sur le rétablissement des quotas laitiers.

Réécoutez l'interview ici

Ecoutez l'itw de Jean Pierre Raffarin

Partager sur :