Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A REECOUTER : "Macron a marqué un point, mais la partie n'est pas finie" selon Jérome Schmitt de la France Insoumise 45

lundi 6 novembre 2017 à 20:10 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

L'émission politique de France Bleu Orléans "Controverse" était consacrée à la France Insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. L'ancien candidat aux élections législatives, Jérome Schmitt était notre invité. L'émission en partenariat avec le site internet Apostrophe 45 est à réécouter.

Jérome Schmitt, représentant de la France Insoumise dans le Loiret
Jérome Schmitt, représentant de la France Insoumise dans le Loiret © Radio France - Eric Normand

Loiret, France

Quel est le moral chez les militants de la France Insoumise ? C'est ce que nous voulions mesurer dans "Controverse", l'émission politique de France Bleu Orléans en partenarait avec "Apostrophe45." Notre invité, c'était Jérome Schmitt, militant de la première heure, candidats aux dernières élections législatives sur la 6ème circonscription. L'occasion de mieux comprendre la stratégie du mouvement lancé par Jean-Luc Mélenchon.

Jérome Schmitt (FI) avec François Guéroult de France Bleu Orléans et Anthony Gautier, Apostrophe45 - Radio France
Jérome Schmitt (FI) avec François Guéroult de France Bleu Orléans et Anthony Gautier, Apostrophe45 © Radio France - Eric Normand

1ère partie : l'échec des manifestations contre la réforme du code du travail ?

« C’est Emmanuel Macron qui a le point » : voilà ce que Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, a déclaré il y a tout juste une semaine, reconnaissant ainsi l’échec de la mobilisation contre la réforme du code du travail. Jean-Luc Mélenchon avait prédit qu’il réunirait un million de personnes sur les Champs-Elysées contre ce qu’il appelait « le coup d’Etat social » d’Emmanuel Macron.

Sur le Code du Travail Macron a marqué un point ça ne veut pas dire que la partie est finie - Jérome Schmitt

Le monde nouveau c'est une société progressiste où tous les citoyens participent - Jérome Schmitt

La bataille idélologique est-elle perdue ?

2ème partie : les ordonnances de la réforme du code du travail

L'objectif du gouvernement est de refermer ce premier dossier du quinquennat Macron avant la fin de l'année et de le faire très vite en moins de six mois. Ce mardi, les députés de la commission des affaires sociales vont examiner le projet de loi de ratification des 5 ordonnances adoptées fin septembre.

Le plafonnement des indemnités prud'homales c'est, de fait, la fin du CDI - Jérome Schmitt

Macron est bien le Père Noël, mais uniquement pour le Medef - Jérome Schmitt

Pour nous, le monde nouveau, c'est une société progressiste où tous les citoyens participent - Jérome Schmitt

Les dangers des ordonnances de la réforme du code du travail selon Jérome Schmitt

3ème partie : la fin de l'état d'urgence

Depuis le 1er novembre minuit, la France est officiellement sortie de l’état d’urgence. Mais une nouvelle loi anti-terroriste est entrée en vigueur, qui intègre en partie ce qui jusque là n’était possible qu’à titre temporaire, notamment les perquisitions administratives et les assignations à résidence décidées par le préfet – donc par l’Etat. En quoi cette loi est-elle liberticide comme le dit la France Insoumise ?

La loi anti-terroriste pose un vrai problème de séparation des pouvoir - Jérome Schmitt

Avec Macron ou la droite, on va dans le mur; la différence c'est : à quelle vitesse? - Jérome Schmitt

La fin de l'état d'urgence

4ème partie : Le jeu des voix !

C'est la tradition. On fait écouter à notre invité des extraits sonores. Il faut reconnaître la voix et ensuite réagir aux propos. Et ce n'est pas toujours facile !

Il y a beaucoup de choses à prendre en exemple au Vénézuela y compris sur la démocratie - Jérome Schmitt

Richard Ramos, le député Modem, fait bien de défendre le projet d'un lycée à Châteauneuf - Jérome Schmitt

Ecoutez les deux premiers extraits sonores

Le PCF croit encore à l'union par l'addition des appareils, pas nous - Jérome Schmitt

Ecoutez l'extrait sonore N°3

5ème partie : quel avenir pour la France Insoumise ?

Ce mardi, pour les militants de la France insoumise commencera un vote en ligne "pour sélectionner les campagnes prioritaires du mouvement" : il y a eu auparavant une sorte de boîte à outils lancée cet été, avec 4 000 contributions. Le résultat de ces votes sera dévoilé les 25 et 26 novembre à Clermont-Ferrand lors de la convention nationale de la France Insoumise.

La France Insoumise dans le Loiret, c'est 5 groupes d'appui et quelques centaines de militants - Jérome Schmitt

Nous ne sommes pas un parti mais un mouvement, ça laisse plus de liberté au local - Jérome Schmitt

Il n'y a pas le culte du chef à la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon n'est pas Jupiter comme Emmanuel Macron - Jérome Schmitt

"Les casseroles" de la France Insoumise

Après Alexis Corbière et Raquel Garrido, une autre cadre de la France Insoumise, Danielle Simonnet est pointée du doigt pour l'occupation d'un logement à loyer réduit. cette élue au conseil de Paris vit dans un appartement de 83 mètres carrés loué 1300 euros par mois par le bailleur social Régie immobilière de la Ville de Paris - 40% moins cher que le prix du marché. Elle gagne comme conseillère municipale à Paris 3 500 euros nets par mois.

Raquel Garrido, avocate de profession, n'aurait pas payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats depuis 6 ans. Pas plus qu'elle n'aurait payé ses cotisations à l'Ordre des avocats depuis un an.

L'affaire du loyer est une cabale pour détourner le débat politique - Jérome Schmitt

Jérome Schmitt sur l'avenir de la France Insoumise