Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Johanna Rolland, la maire de Nantes, va avoir un rôle à jouer au niveau national"

-
Par , France Bleu Loire Océan

La maire de Nantes, Johanna Rolland, était face au Premier ministre ce jeudi soir sur France 2. Le même jour, elle a pris la tête de France urbaine, l'association des grandes métropoles. Johanna Rolland commence à prendre de l'envergure au niveau national.

Johanna Rolland, la maire de Nantes, face au Premier ministre sur France 2
Johanna Rolland, la maire de Nantes, face au Premier ministre sur France 2 © Radio France - Grégory Jullian

On n'avait pas l'habitude de la voir dans des grandes émissions de télé. Johanna Rolland, la maire de Nantes, était invitée sur France 2, ce jeudi soir, face au Premier ministre Jean Castex. Elle l'a notamment interpellé sur la question de la sécurité et, en réponse, Jean Castex lui a promis de venir à Nantes avec les ministres de l'Intérieur, de la Justice et de l'Éducation nationale.

Elle va avoir un rôle à jouer au niveau national

Si Johanna Rolland a peu eu la parole, Franck Renaud, le directeur de la revue Place publique Nantes/Saint-Nazaire, l'a pour autant trouvée convaincante : "elle s'est montrée claire et elle a affiché ses convictions". Pour lui, la maire de Nantes commence à prendre de l'envergure au niveau national : "son premier mandat a surtout était nantais et là, entre cette émission et son élection à la tête de France urbaine, l'association des grandes métropoles, elle va avoir un rôle à jouer au niveau national. Surtout que le gouvernement dit vouloir travailler avec les territoires".

On ne peut pas dire aujourd'hui qu'elle soit proche du gouvernement

Avant cela, pendant l'été, Johanna Rolland s'est vu proposer un super ministère de l'Éducation, de la Culture et de l'Environnement, qu'elle a refusé. "On voit qu'elle acquiert une stature nationale et puis on va de plus en plus l'entendre au niveau national en tant que porte-parole de cette association France urbaine. Pour revenir au ministère, elle a d'abord observé Emmanuel Macron au début de son mandat sans trop le critiquer, mais depuis, elle s'est remise à gauche, elle a fait alliance localement avec des écologistes... On ne peut pas dire qu'elle soit aujourd'hui proche du gouvernement".

C'est pas mal pour la visibilité de la ville

Mais si Johanna Rolland est plus présente au niveau national, est-ce une bonne ou une mauvaise chose pour sa ville ? "C'est pas mal en terme de visibilité de la ville. Il y a des Nantais qui se sentaient un peu orphelins de l'image que portait Jean-Marc Ayrault (ancien maire de Nantes et ancien Premier ministre, ndlr). Là, on va entendre Johanna Rolland de plus en plus et on va entendre parler de Nantes de plus en plus". En même temps, elle sera moins présente pour sa ville et pour sa métropole. "Oui mais un maire n'est jamais seul. Il y a des cabinets, des adjoints. On voit que son premier adjoint, Bassem Asseh, prend lui aussi de la carrure et que de plus en plus d'affaires municipales vont lui être confiées", conclut Franck Renaud. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess