Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Bourgoin-Jallieu : Joseph Benedetto veut un salon de l'agriculture et pourquoi pas des thermes

-
Par , France Bleu Isère

Jospeh Benedetto est l'un des trois candidats de sensibilité de droite à la mairie de Bourgoin-Jallieu. Comme le maire Vincent Chriqui et Jean-Claude Pardal, il est issu de la majorité. Il dit vouloir être un maire à plein temps.

Joseph Benedetto, 55 ans, vit à Bourgoin-Jallieu depuis 25 ans
Joseph Benedetto, 55 ans, vit à Bourgoin-Jallieu depuis 25 ans © Radio France - Céline Loizeau

A Bourgoin-Jallieu, sur les cinq candidats, trois sont issus des rangs de la majorité. Il y a le maire sortant, le Républicain Vincent Chriqui, ainsi que son ex adjoint à la sécurité, Jean-Claude Pardal, sensibilité de droite qui a le soutien de LREM. Et il y a aussi Joseph Benedetto, 55 ans, délégué départemental d'Agir la droite constructive, le parti du ministre de la Culture Franck Riester. 

"Pas une candidature contre le maire"

En 2016, Joseph Benedetto s'abstient sur une délibération autour de la taxe foncière. Le maire lui retire sa délégation à l'embellissement et aux espaces verts, mais il reste dans la majorité. Cet épisode et le reste du mandat lui permettent dit il de voir que lui et le maire n'ont finalement pas la même façon d'imaginer la ville. "Ce n'est pas une candidature contre le maire" précise-t-il. Et se souvenir de la campagne de 2014 : "on avait dit qu'on allait réveiller la belle endormie, je m'aperçois qu'elle est toujours en train de dormir, donc moi j'ai envie de vraiment la réveiller. Et le maire qui n'a pas été très fédérateur non plus ne rentrent pas forcément non plus dans le cadre de mes convictions."

Alors qu'il a comme Vincent Chriqui et Jean-Claude Pardal une sensibilité de droite, qu'est ce qui le différencie d'eux : " c'est avant tout le fait que je présente une liste humaniste, en mettant l'humain au cœur des préoccupations. Mais surtout je m'engage à être présent de façon permanente. _D'ailleurs, je m'engage à mettre en stand-by mon activité professionnelle si je suis élu._" Celui qui gère aujourd'hui une SARL spécialisée dans le consulting pour le développement des entreprises pointe du doigt le maire haut-fonctionnaire à Paris et Jean-Claude Pardal, pilote de ligne, selon lui _"qui ne sont pas si présents et ne seront pas si présents."_Pour lui, les Berjalliens ont besoin de proximité et son bureau sera ouvert une fois par semaine sur rendez-vous.

Outre ses 3 candidatures issues des rangs de la majorité, il y a celle de Nathalie Germain pour le Rassemblement national et celle de Damien Perrard pour une union des gauches.

Sa ligne directrice : "rendre cette ville plus attractive"

Quant à son projet, il a déjà dévoilé aujourd'hui une trentaine de propositions, comme des navettes gratuites entre les parkings et le centre-ville, redynamiser les marchés, créer un festival de rue, doubler les effectifs de la police municipale, créer une brigade cynophile, mettre en place du stationnement zone bleue. Il y a aussi de grands projets car "il faut être visionnaire." On peut citer la mise en place d'un salon de l'agriculture et l'étude d'un pôle touristique avec casino, hôtels et même - plus surprenant- des thermes. "On peut imaginer qu'avec les boues de la Bourbre, ça devienne une ville thermale. Tout est possible." Environ 20 propositions nouvelles sont annoncées pour février.

Sa liste s'appelle "Ensemble, agissons pour Bourgoin-Jallieu". Les noms de ses co-listiers devraient être dévoilés dans la première quinzaine de février. D'ici là, ils organisent une réunion publique à l'annexe de la salle polyvalente ce jeudi 23 janvier à 20h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu