Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Joué-lès-Tours : plus de 1700 atteintes à la propreté dans la rue depuis sept mois

jeudi 12 avril 2018 à 5:36 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

Pour lutter contre la saleté dans ses rues, la ville de Joué-lès-Tours a créé il y a sept mois une brigade de la propreté. Résultat depuis sa création : 1784 interventions sur des incivilités en extérieur. Certaines sont désormais verbalisées.

La ville de Joué-lès-Tours a crée en août dernier une brigade de la propreté.
La ville de Joué-lès-Tours a crée en août dernier une brigade de la propreté. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Joué-lès-Tours, France

"Une ville propre, c'est une ville attractive". Les mots sont ceux de Frédéric Augis, le maire de Joué-lès-Tours. Face aux incivilités de plus en plus fréquentes dans sa ville - dépôts sauvages de déchets, dégradations -, une brigade spécialement dédiée à la propreté a été créée le 15 août dernier. Une brigade constituée de quatre personnes, travaillant par binôme, en action sept jours sur sept, pour lutter contre ces incivilités. 

1784 interventions en sept mois

Le maire de la ville a tiré le bilan des sept premiers mois d'activité ce mercredi. Et les chiffres sont impressionnants. En sept mois, cette brigade est intervenue dans 1764 cas d'incivilité. Pour donner un ordre d'idées, cela correspond à environ 250 cas par mois, plus de 60 par semaine, presque une dizaine par jours.  On parle par exemple de poubelles dans la rue, de canapés abandonnés sur les trottoirs ou encore de dégradations dans les toilettes publiques.

Dès que la brigade tombe nez-à-nez avec une de ces incivilités, elle doit (s'il elle le peut) laver. Si elle ne peut pas, elle doit prévenir la mairie pour que celle-ci intervienne rapidement.

À Joué-lès-Tours, les lieux les plus touchés sont les douze toilettes publiques avec 580 interventions. Viennent ensuite les bords du lac des Bretonnières avec 421 interventions. Du côté des incivilités, celle qui est la plus souvent observée est le dépôt sauvage de déchets avec 293 interventions. Dépôt sauvage qui pourra désormais être verbalisé d'une amende allant jusqu'à 1500 euros si la brigade vous trouve en flagrant délit à déposer votre canapé dans la rue, 68 euros pour un mégot de cigarettes. En revanche aucune amende ne sera mise en place pour les poubelles sur les trottoirs. La ville va préférer faire de la sensibilisation plutôt que de la sanction.