Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Journalistes sifflés au meeting de Fillon à Poitiers : réactions en chaîne

-
Par , , , France Bleu Poitou

Les condamnations se succèdent après que les journalistes ont été sifflés lors du meeting de François Fillon à Poitiers ce 9 février 2017. L'incident fait réagir dans les médias mais aussi sur les réseaux sociaux. Le club de la presse de la Vienne lui aussi marque son mécontentement.

Journalistes sifflés au meeting de François Fillon à Poitiers ce 9 février 2017
Journalistes sifflés au meeting de François Fillon à Poitiers ce 9 février 2017 © Radio France - Thomas Benech

Poitiers, France

Début de déjeuner glacial ce vendredi midi, 10 février 2017, au 16, Carnot, restaurant de Poitiers. Comme chaque année, Jean Pierre Raffarin, sénateur LR de la Vienne, avait convié la presse locale à un déjeuner-bilan pour discuter des gros dossiers locaux. Un rendez-vous pris de longue date mais qui intervient au lendemain du meeting de François Fillon au Palais des congrès du Futuroscope.

Jean Pierre Raffarin, en chauffeur de salle, fait siffler les journalistes

Accueil chahuté, du moins à l'extérieur, pour le candidat de la Droite empêtré dans les affaires d'emplois fictifs. Concert de casseroles et slogans de manifestants dehors.

A l'intérieur, en revanche, le vainqueur de la primaire de la droite et du Centre, a pu s'appuyer sur une foule de partisans, tout acquise à sa cause. Ainsi que sur les élus de la région. A commencer par l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin qui a carrément fait siffler les journalistes en ouverture de meeting.

Le Club de la presse de la Vienne ne comprend pas

Des journalistes, chahutés par les militants, et visiblement pas les bienvenus. Ambiance détestable qui a conduit le Club de la Presse de la Vienne à réagir ce vendredi :

Arnault Varanne, son président, rappelle combien "tous ces élus s'étaient montrés unis pourtant, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, pour défendre la liberté de la presse".

En préambule du déjeuner, le président du Club de la presse de la vienne a donc interpellé Jean-Pierre Raffarin sur son attitude au cours du meeting. Ce dernier se dédouane.

"C'était juste une blague", s'explique Raffarin

"J'ai voulu faire un peu d'humour. Il n'y avait que de la malice, pas d'intention malveillante de faire siffler les journalistes. Mais allez arrêter une foule chauffée à blanc, vous !" ponctue l'élu des Républicains.

Il raconte qu'il a laissé traîner sa phrase avant de reprendre et que la salle s'est mise à siffler. Ecoutez :

Jean Pierre Raffarin suspend sa phrase et la salle se met à siffler les journalistes

Visiblement peu de journalistes ont goûté le fait d'être ainsi malmené.

Haro sur les journalistes

Un journaliste de France Bleu Poitou raconte qu'il a mis un temps fou avant de pouvoir entrer dans la salle, malgré sa carte de presse et son accréditation. Volontairement freiné, ou en tout cas, pas spécialement aidé par des militants, très nombreux certes, et souhaitant eux aussi accéder à l'amphithéâtre.

La Nouvelle République-Centre Presse titre : "A Poitiers, les militants font bloc autour de Fillon", avec en intertitre "Haro sur les journalistes".

Pour BFMTV, "Fillon mobilise ses troupes en visant la presse". De même, d'après l'Express "(Son) entourage assure que c'était involontaire".

Réactions des politiques

De leurs côtés, plusieurs politiques ont choisi de réagir à cet épisode : Alain Rousset, président de la Nouvelle Aquitaine par exemple, mais aussi Emmanuel Macron sur leur compte twitter.

https://twitter.com/al\_rousset/status/829983273933758465

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu