Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Juppé candidat à la primaire UMP : Michèle Delaunay le juge "légitime" et "crédible"

mercredi 20 août 2014 à 11:29 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

L'ex-ministre Michèle Delaunay, qui avait battu Alain Juppé aux législatives de 2007 à Bordeaux, réagit à la déclaration de candidature d'Alain Juppé à la primaire UMP. Et, si elle estime que le maire de Bordeaux manque d'une idée force, la députée socialiste pense qu'il a bien choisi son moment. Interview.

Michèle Delaunay n'est pas surprise de l'annonce d'Alain Juppé
Michèle Delaunay n'est pas surprise de l'annonce d'Alain Juppé © IP3 PRESS / Maxppp

Michèle Delaunay, avez-vous été surprise par l'annonce d'Alain Juppé sur son blog ?

Michèle Delaunay : Non, il l'avait laissé entendre de manière assez claire à plusieurs reprises. Cette déclaration est un peu précoce et, si vous vous en souvenez,  je l'avais appelé en 2008 le "déclarateur précoce" quand il s'était déjà positionné pour les législatives (*). Mais je pense que c'est un moment favorable pour lui pour le faire. Car l'UMP est aujourd'hui dans un état catastrophique et Nicolas Sarkozy a une attitude enfantine en déclarant de manière régulière "attention je vais peut-être y aller". Donc il se positionne et, je le répète, je pense que le timing est le bon.

Qu'avez-vous pensé de sa longue déclaration ?

Il n'a pas pu s'empêcher les petites piques à la Juppé en direction du PS. Mais bon, j'y ai vu surtout un catalogue de mots convenus. Je pouvais terminer les phrases avant même d'en avoir lu la fin. Ceci dit il est tout à fait normal qu'il ne développe pas encore de programme mais il n'a pas une idée force qui aurait pu donner de la vigueur à sa déclaration. S'il veut percer, il va devoir maintenant apporter une idée qui dépasse les autres, un axe fort, une colonne vertébrale qui surprenne car les Français n'écoutent plus le ronron du vocabulaire politique. Nous verrons de quoi les prochains mois seront faits.

Alain Juppé peut-il être un concurrent dangereux pour le Parti socialiste ?

Tous les candidats sont dangereux. Mais, en effet, iI a une stature, une notoriété qui le rendent légitime et tout à fait crédible. Attention tout de même aux mois à venir. Nous avons tous, à gauche comme à droite, une grande inquiétude pour ce pays qui n'arrive pas à affronter les efforts avec assez de cohésion.

Cela vous-t-il gêne qu'Alain Juppé s'engage de nouveau au plan national ?

Vous savez, rassembler l'UMP et préparer les primaires, c'est un travail à plein temps. Ca nous pose à nous Bordelais quelques questions. Voici revenu le temps de la gestion de Bordeaux par téléphone. 

propos recueillis par Florence Pérusin

(*) Candidat déclaré aux législatives de 2012 sur la 2e circonscription de la Gironde, Alain Juppé s'est ensuite retiré au profit du secrétaire départemental de l'UMP Nicolas Florian finalement battu par Michèle Delaunay.