Politique

Justice : enquête sur les soupçons de fraude du FN au Parlement européen

Par Thibaut Lehut, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 30 mars 2015 à 15:07

Marine Le Pen au Parlement européen.
Marine Le Pen au Parlement européen. © Maxppp

Le parquet de Paris a ouvert une enquête portant sur des soupçons d'irrégularités dans l'emploi et la rémunération des assistants des députés européens Front national. L'AFP l'annonce ce lundi.

Pour tenter de savoir si le Front national s'est rendu ou non coupable de fraude au Parlement européen, le parquet de Paris a ouvert une enquête, annonce ce lundi l'AFP. Le parti de Marine Le Pen est soupçonné d'avoir versé des salaires à des assistants parlementaires des députés européens. Mais ces vingt assistant figurent également sur l'organigramme du parti, ce qui laisse penser qu'ils ne travaillent pas vraiment au Parlement européen.C'est en tout cas ces mêmes doutes qui avaient poussé le Parlement à saisir l'organisme anti-fraude de l'Union européenne (l'Olaf), début mars. "La description de leur fonction contractuelle avec le député diffère en tout point de la nature des fonctions détaillées dans l'organigramme du Front national ou sur le site internet du parti" , avait notamment expliqué l'institution pour justifier ses soupçons.Le Front national avait de son côté dénoncé une manoeuvre électoraliste, à quelques semaines du premier tour des élections départementales en France.Le préjudice présumé est estimé à 7,5 millions d'euros sur la durée de la législature (2014-2019). Le parquet a confié l'enquête à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, une branche de la Direction centrale de la police judiciaire.