Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'agglo de Limoges devient communauté urbaine : "on pourra aller plus loin dans nos champs de compétence"

lundi 7 janvier 2019 à 10:25 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Limoges Métropole est devenue le 1er janvier une "communauté urbaine". Qu'est-ce que ça change pour les habitants ? Comment droite et gauche vont-elles travailler ensemble ? Le président Gérard Vandenbroucke répondait à ces questions à 8h15 sur France Bleu Limousin.

Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole (archives - 2017)
Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole (archives - 2017) © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

"S'ils n'y prêtent pas attention, les habitants ne se rendront compte de rien !", s'amuse Gérard Vandenbroucke, le président de la CU Limoges Métropole, qui était à l'invité de Françoise Ravanne ce lundi sur France Bleu Limousin.  La toute première tâche de la nouvelle collectivité est justement d'assurer la continuité du service, que "tout change mais que rien ne tremble". La compétence essentielle qui vient se rajouter à celles qu'exerce déjà l'agglo, c'est la gestion de l'eau. Mais les factures et les tarifs seront les mêmes.

De l'argent en plus et de nouvelles compétences

Le principal changement est financier : l'Etat va verser 2,9 millions d'euros de dotations en plus. C'est un peu moins que ce qui se faisait ces dernières années (3,4 millions), "mais c'est toujours mieux que rien", note Gérard Vandenbroucke. 

Cet argent supplémentaire permettra d'intervenir sur de nouvelles compétences, comme l'Université, "les transferts de la recherche vers l'économie", ou d'aller plus loin sur des champs déjà investis par l'agglo, comme les transports, notamment "l'aéroport, qui en aura bien besoin, et la voirie, où les besoins sont de plus en plus nombreux".

"Ce sera fatalement une cohabitation... 

Pour aboutir à ce résultat, les négociations ont été longues et houleuses avec le maire de Limoges, qui estimait que sa ville n'avait pas assez voix au chapitre dans la gouvernance de Limoges Métropole. Alors quelle forme prendront les choses ? "Ce sera fatalement une cohabitation, nous n'avons pas les mêmes orientations", constate Gérard Vandenbroucke, "mais la confrontation d'idée, quand elle n'a pas d'impact sur les finances, c'est pas si mal que ça !"

En 2020, Emile-Rober Lombertie à la mairie de Limoges, et Guillaume Guérin à la communauté urbaine ? 

L'incertitude est surtout liée aux municipales de 2020 qui approchent, et pourraient rebattre les cartes, si la droite progresse. A ce sujet, Gérard Vandenbroucke évoque en souriant un indiscret du Populaire du Centre paru début décembre : "j'ai vu que les rôles étaient déjà répartis, Monsieur X étant maire de Limoges et son 1er adjoint présidant la communauté d'agglomération. A croire qu'il n'y aurait pas d'élection ! Il y aura bien des élections, et chaque commune désignera des délégués, ce sont donc les 20 communes de l'agglomération qui décideront !

Le président de Limoges Métropole s'attend logiquement à de nouvelles tensions, mais il espère qu'elles se seront pas "néfastes à l'avancée de notre communauté urbaine et au service public qui est rendu".