Politique

L'agglo Valence-Romans va t-elle se couper en deux?

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 28 avril 2014 à 9:20

nicolas daragon vote à l'agglo de Valence
nicolas daragon vote à l'agglo de Valence © Radio France - Germain Treille

Le nouveau maire de Valence à peine élu président de la communauté d'agglomération a réaffirmé que sa priorité serait de "défusionner" Valence et Romans. Le préfet de la Drôme ne s'y oppose pas sur le principe mais estime que ce sera long et compliqué.

La grande agglomération Valence-Romans à peine constituée va t-elle disparaître ? C'est le souhait du nouveau président de la Communauté d'agglomération, le nouveau maire UMP de Valence, Nicolas Daragon. Il l'a confirmé ce samedi 26 avril lors de son élection à la présidence. Lui souhaite que Valence et ses voisines rejoignent les communes de la rive ardéchoise. Romans et Bourg-de-Péage resteraient ensemble avec les villages qui les environnent.

Agglo Valence-Romans Son

Erreur historique ou projet historique ?

Mais ce projet est-il réalisable, et dans quel délai ? Rien dans la loi ne permet à une agglomération de s'auto-dissoudre ou de se couper en deux. La procédure risque donc d'être longue et compliquée avertit le préfet de la Drôme, même si Didier Lauga n'a pas d'opposition de principe.

Agglo/ son préfet

Pour l'ancienne majorité socialiste de l'agglomération, ce projet est une "erreur historique" comme l'a souligné la maire PS de Bourg-de-Péage Nathalie Niéson. Les Verts, par la voix de Patrick Royannez, estiment au contraire que la scission est un "projet historique" . Cette agglomération regroupe cinquante-et-une communes soit pratiquement la moitié de la population de la Drôme. Elle n'existe que depuis le 1er janvier dernier.